Célébrités

VIDÉO – Clémentine Célarié pas gênée de parler de ses décolletés : “On se prend trop au sérieux”

Réputée pour ses interventions sans fard, Clémentine Célarié s’est exprimée, ce lundi 28 octobre, sur le plateau de Je t’aime etc., après une séquence mettant en avant les attributs qu’elle met en valeur dans de plongeants décolletés. Elle a tenu à expliquer pourquoi elle avait autorisé la diffusion de cette séquence. Un geste politique.

Clémentine Célarié accepte qu’on parle de sa poitrine. Lundi 28 octobre, l’émission de France 2 Je t’aime etc. diffusait une séquence parodiant un reportage sur le « Grand Canyon » pour lequel les images de la célèbre formation géologique ont été remplacées par les photos du généreux décolleté de l’actrice, chanteuse et comédienne qui a fait les beaux jours de la série Lebowitz contre Lebowitz. La séquence se conclut par une scène de la cérémonie des Césars de 1994, quand Fabrice Lucchini vantait le caractère « énorme – au sens le plus rabelaisien du terme » des avantages de la sexagénaire fréquemment « en dèche ».

La séquence et l’hilarité passées, Clémentine Célarié a tenu à s’exprimer sur son choix d’accepter qu’on parle de son décolleté : « J’ai dit oui parce que – de toutes façons, c’était trop tard, je pense que c’était fait » rigole-t-elle, avant de révéler ses vraies raisons : « J’ai dit oui parce que je trouve qu’on se prend trop au sérieux, qu’aujourd’hui, on peut plus rien dire. »

L’excessive en amour continue de livrer son sentiment en comparant notre époque contemporaine au milieu des années 90 : « À l’époque, je pense que Fabrice Lucchini se serait fait remonter les bretelles sérieusement. Et je trouve ça dommage parce que le mal n’est pas dans des débordements de paroles. Tant que c’est de l’humour. » Les chroniqueurs sont d’accord, ajoutent que la séquence est d’autant plus acceptable qu’elle se déroule dans la bienveillance. L’humour et le respect composant un cocktail pour ne blesser personne.

Crédits photos : Capture France 2

Source: Lire L’Article Complet