VIDÉO – « Ça été très douloureux » : Michel Cymes ému au sujet de sa dernière consultation de médecin

Dans C à vous, ce mardi 21 septembre, Michel Cymes est revenu sur sa démission en tant que médecin ORL à l’hôpital Georges-Pompidou situé à Paris, qui a été difficile puisque cela faisait 35 ans qu’il exerçait au sein de cet établissement.

Invité sur le plateau de C à vous, ce mardi 21 septembre, à l’occasion de la diffusion, sur France 2 de Voyage au centre de la mémoire, qu’il co-présente avec Faustine Bollaert, Michel Cymes a évoqué son travail de médecin ORL, qu’il n’exerce plus. Auprès d’Anne-Elisabeth Lemoine, l’animateur télé a évoqué sa toute dernière consultation avec un patient, qu’il a vécue « comme un déchirement« , même s’il avait lui-même déposé sa démission. « Ça a été très douloureux parce que ça faisait 35 ans que j’exerçais ce métier à l’hôpital », a affirmé, un brin nostalgique, celui qui avait commencé sa carrière il y a 43 ans.

Le présentateur des Pouvoirs extraordinaires du corps humain a eu du mal à se faire à l’idée de quitter son poste, notamment parce qu’il avait « des patients qu’[il] suivai[t] depuis vingt ans » et auxquels il a dû faire ses adieux en les réorientant vers d’autres confrères. Très apprécié, Michel Cymes a révélé comment s’est déroulée « [s]a dernière consultation » : « Il y avait des gens qui, sachant que c’était mon dernier jour, sont venus spécialement pour m’offrir un petit cadeau, pour me dire au revoir, alors qu’ils n’avaient pas rendez-vous… » « Toute la matinée [de ce fameux jour, NDLR], je me suis dit que j’étais peut-être en train de faire des gestes [liés à son activité professionnelle] pour la dernière fois et quand j’ai enlevé ma blouse pour la dernière fois, que mon chef de service est venu me voir, je peux vous dire que l’on avait tous les deux été comme ça », a-t-il développé, en mimant une boule à la gorge.

« Il faut savoir tourner la page »

Avec une pointe d’émotion, celui qui a travaillé à l’hôpital parisien de Georges-Pompidou a souligné que le couloir de l’établissement lui avait « semblé interminable » lorsqu’il a quitté les lieux après de longues années de bons et loyaux services. « Ça a été douloureux, mais après, il faut savoir tourner la page », a toutefois rappelé Michel Cymes, qui n’arrête pas pour autant d’être médecin, comme il l’a précisé sur le plateau de France 5. Le 19 juillet, l’animateur télé déclarait, à Télé Star, que « la régularité de [s]es consultations et [s]es activités médias devenaient de moins en moins compatibles ». Ce qui l’avait poussé à faire ce choix.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Capture écran France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet