Célébrités

VIDÉO – Anne-Sophie Lapix ne prend pas de gants face à Gérald Darmanin

Sur le plateau de France 2 au journal de 20h, ce jeudi 26 novembre, Gérald Darmanin a été interrogé par Anne-Sophie Lapix. La journaliste l’a interpellé sur la dernière affaire de violences policières.

Dans un climat de tension, Gérald Darmanin était attendu au tournant. Ce jeudi soir 26 novembre, le ministre de l’Intérieur était l’invité d’Anne-Sophie Lapix au 20 heures de France 2. La journaliste l’a immédiatement interrogé sur la dernière affaire de violences policières, révélée par Loopsider ce même jour. Sur la vidéo, filmée par une caméra de surveillance, on perçoit Michel, un producteur de musique, subir une volée de coups assénés par des policiers. “Ces images sont inqualifiables, elles sont extrêmement choquantes”, a-t-il d’abord répondu. Avant d’ajouter : “Si la justice conclut à une faute, je demanderai la révocation des trois policiers, ils ont sali l’image de la République. Lorsque des gens déconnent, ils doivent quitter l’uniforme de la République.”

Sur les réseaux sociaux, la vidéo a été partagée plus de 84.000 fois. Parmi ceux qui l’ont relayée, Antoine Griezmann. À la grande surprise des téléspectateurs, Anne-Sophie Lapix a interpellé Gérald Darmanin en citant l’attaquant du FC Barcelone : “Le footballeur Antoine Griezmann vous interpellait aujourd’hui dans un tweet, ‘J’ai mal à ma France Gérald Darmanin’, que lui répondez-vous ?” Le ministre de l’Intérieur a simplement éludé la question en réaffirmant son soutien aux policiers. “Si l’on prend ces sanctions, c’est évidemment en pensant à ces personnes qui ont été agressées. Mais c’est aussi pour protéger l’immense majorité des policiers et des gendarmes qui font, dans un contexte extrêmement difficile, chacun le sait, un travail admirable.” Abasourdie, la présentatrice du journal l’a interrompu :Et protéger les Français, aussi.” Alors que l’homme politique de 38 ans a minimisé les faits, Anne-Sophie Lapix n’a pas pris de gants. “Je vous demande si ce sont vraiment des brebis galeuses ou est-ce qu’il y a, aujourd’hui, un sentiment d’impunité peut être entraîné par vos propos, par la loi”, a-t-elle demandé. Ce à quoi Gérald Darmanin a répondu par la négative. Selon lui, “les Français soutiennent leurs policiers” autant que lui.

“Une nouvelle écriture de l’article 24″

Quid de la loi “Sécurité globale” dont l’article 24 vise à interdire la diffusion des images de policiers ? “Très attaché à l’État de droit, à la liberté de la presse”, Gérald Darmanin a balayé d’un revers de main tout retrait de ce texte controversé. “Cet article 24 permet de toucher la protection de la presse et la protection des forces de l’ordre”, a-t-il affirmé face à Anne-Sophie Lapix. Cependant, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé qu’une “commission indépendante chargée de proposer une nouvelle écriture de l’article 24” serait instaurée prochainement, comme le relatent nos confrères du Monde.

Article réalisé avec l’agence 6 Médias

Crédits photos : Capture d’écran France 2

Source: Lire L’Article Complet