Célébrités

Vaccin anti-Covid-19 : Elizabeth II, 94 ans, n'aura pas de traitement de faveur

Alors qu’un premier vaccin anti-Covid-19 est en cours de développement au Royaume-Uni, il est déjà prévu que les membres de la famille royale anglaise ne soient pas privilégiés.

Ce n’est pas toujours parce qu’on est célèbre qu’on a le droit d’avoir un passe-droit pour tout… Alors que les recherches avancent à grands pas concernant les premiers vaccins qui pourraient permettre de combattre efficacement le Covid-19, on sait d’ores et déjà que la famille royale anglaise ne sera pas la première sur la liste à en bénéficier. La reine d’Angleterre notamment ne pourra pas y avoir droit avant tout le monde, puisqu’il est important de s’assurer que les stocks soient suffisants.

Comme l’annoncent nos confrères d’Histoires Royales ce 11 novembre 2020, il n’y aura aucun privilège concernant l’attribution du vaccin créé par l’entreprise pharmaceutique Pfizer. Pour information, celui-ci pourrait être administré à la population du Royaume-Uni dès le mois de décembre, s’il est validé. Le pays mise d’ailleurs beaucoup sur ce vaccin prometteur et a commandé 40 millions de doses. Un nombre conséquent mais qui s’explique par le fait que deux vaccins sont nécessaires pour que la personne en question soit immunisée. Au total donc, 20 millions de Britanniques pourront être vaccinés.

Priorité aux séniors et au personnel soignant

En tout premier, les résidents des maisons de repos ainsi que le personnel soignant devraient pouvoir bénéficier du fameux vaccin contre le coronavirus. Les personnes âgées de plus de 80 ans devraient ensuite arriver en deuxième position, suivis de ceux de plus de 75 ans, de 65 ans etc… Ceux qui ont déjà été touchés par le Covid-19 pourraient également être vaccinéspour ne plus risquer d’attraper de nouveau le virus.

Article écrit avec la collaboration de 6médias

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet