Célébrités

« Une erreur de casting » : Jean Castex (et ses lunettes) raillés dans la majorité

Sept mois après son arrivée à Matignon, Jean Castex peine toujours à convaincre ses collègues de la majorité. Si bien que, selon Valeurs Actuelles, les critiques le ciblant sont nombreuses.

A propos de

  1. Jean Castex

Un vilain petit canard. Appelé à prendre la relève d’Édouard Philippe en juillet 2020, Jean Castex ne fait toujours pas l’unanimité dans les coulisses du pouvoir. “C’est une erreur de casting phénoménale”, persifle un sénateur LREM auprès du magazine Valeurs Actuelles, “ce n’est qu’un techno.” Il lui prédit donc “un avenir à Matignon aussi court que celui d’Édith Cresson”, cette éphémère Première ministre de François Mitterrand. D’autres reprochent au chef du gouvernement de ne vivre que par le coronavirus. Cette maladie virale qui a, dans un premier temps, fait de lui “Monsieur déconfinement” et occupe le paysage médiatico-politique depuis un an. “La période ne lui permet pas de faire autre chose que de gérer la crise sanitaire”, argue un conseiller ministériel, toujours auprès du magazine.

“Il n’a pas un clavier avec autant de touches que ses prédécesseurs.” Résultat, en s’investissant dans la lutte contre le Covid-19, Jean Castex est maintenu à l’écart des conversations et des plaisanterie du camp présidentiel. Pire encore, il en devient le sujet. Sur des applications telles que Whatsapp ou encore Telegram, la Macronie prend le bras droit d’Emmanuel Macron pour cible en raison de son style vestimentaire (“le look France d’en bas” selon un parlementaire), de son accent désormais bien connu ou encore de ses lunettes. La majorité se souvient notamment de cette conférence de presse durant laquelle le Premier ministre a désespérément cherché sa monture… alors placée sur son nez. “On a été dépités de voir que cette vidéo avait traversé les frontières et que, même au Japon, on se foutait de lui”, admet un autre informateur.

“Ce n’est pas la droite bling”

Moqueries qui émanent certainement d’un “choc culturel” auquel ses collègues s’habituent encore. “Il coche beaucoup de cases : très bon technicien, élu local. Avec son accent chantant, ses costumes trop larges et ses vieilles lunettes, ce n’est pas la droite bling. Mais ça ne produit pas d’effet waouh“, a décrypté un conseiller auprès de L’Obs en juillet 2020. Dans l’ombre de son prédécesseur, Jean Castex a hérité, malgré lui, d’une image d’“exécutant” et de “collaborateur” en faisant ses premiers pas à Matignon. Une tendance qu’il a souhaité inverser en ouvrant son jardin secret pour le magazine Paris Match. Autre régal pour la majorité.

Crédits photos : Eliot Blondet / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet