“Un poivrot aviné” : le camp d’Emmanuel Macron divisé après son appel à Jean-Marie Bigard

Ajoutez cet article à vos favoris en cliquant sur ce bouton !

Selon un article de Libération publié lundi 25 mai 2020, le camp du Président, La République en Marche, n’arrive pas à comprendre le coup de fil d’ Emmanuel Macron à l’humoriste Jean-Marie Bigard sur sa gestion de la sortie de crise du coronavirus.

C’est ce que l’on appelle le coup de fil de la discorde. La gestion de crise du coronavirus n’est pas chose aisée. Difficile, ainsi, de satisfaire tout le monde. Ainsi, après s’être entretenu à plusieurs reprises au téléphone et par textos avec le fondateur du Puy du Fou Philippe de Villiers afin de régler la question de la réouverture du parc, le Président Emmanuel Macron a passé un coup de fil à l’humoriste Jean-Marie Bigard. La raison ? Le 9 mai 2020, le comédien, connu pour ses nombreux coups de gueule, n’a pas hésité à se lâcher sur les réseaux sociaux, dénonçant notamment sur son compte Facebook “la façon de gérer la crise du coronavirus par le gouvernement” avant d’appeler à la réouverture des bars et des restaurants : “J’en ai marre d’accepter d’être enfermé comme un lion en cage et voir que lundi tout va ré-ouvrir sauf les lieux de convivialité ? On va laisser crever nos bars, nos restos, nos bistrots ? C’est ça ?”, a-t-il ainsi pesté. Jean-Marie Bigard a ensuite demandé au chef de l’Etat de le contacter afin qu’ils puissent discuter de ce sujet “entre hommes.” Aussitôt dit, aussitôt fait : le président de la République a finalement décidé de l’appeler. Selon l’humoriste, Emmanuel Macron lui aurait même promis un échéancier. “Je ramène ma gueule, je chie sur le président et le président m’appelle pour me dire ‘Vous avez raison’, c’est génial”, s’est ensuite vanté Jean-Marie Bigard, au micro de Sud Radio.

Une stratégie pour “lutter contre le populisme” ?

Ce coup de fil a toutefois été largement tourné en dérision sur la Toile, dans les médias… et même moqué par François Hollande ! Ce qui n’a pas plu à Jean-Marie Bigard, qui a une fois de plus tenu à le faire savoir. Dans une publication Facebook partagée dimanche 24 mai, Jean-Marie Bigard s’est à nouveau exprimé à ce sujet. “Certains journalistes me tournent en ridicule depuis plusieurs jours puisque j’ai réussi à parler à Macron au téléphone pour qu’il puisse écouter ma colère qui est aussi celle de millions de personnes […] J’aimerais dire à ces journalistes que je suis désolé si eux n’arrivent pas à parler au Président. Peut-être aussi qu’ils n’ont pas grand chose d’intéressant à lui dire”, a-t-il déclaré. “J’ai peut-être pas la carte de presse, mais moi j’ai encore une paire de couilles.” Mais les internautes et autres journalistes ne sont pas les seuls à avoir été étonnés par ce coup de fil entre le Président et l’humoriste. Selon les révélations de Libération lundi 24 mai, cette conversation entre les deux hommes ne passeraient pas du tout auprès des membres de La République en Marche. Dans un article intitulé “Bigard, Zemmour, Villiers… quand Macron flatte les réacs”, nos confrères expliquent que “le Président cultive ses liens avec des figures de droite parmi les plus discutables” dans le but de mettre en place “une stratégie censée lutter contre le populisme.”

“Le problème, c’est de le voir répondre en direct à un poivrot aviné qui nous parle de ses couilles”

“Une petite faveur à Philippe de Villiers, un coup de fil ‘sympa’ à Jean-Marie Bigard, un message de soutien à Eric Zemmour… Jusque dans les couloirs de l’Elysée, les amabilités du chef de l’Etat pour des personnages incarnant le populisme et la droite la plus extrême passent assez mal, écrit le quotidien. “Il se trouve tout de même quelques volontaires pour tenter un décryptage : si Macron parle aux populistes, c’est qu’il veut les désarmer en franchissant les barrières derrière lesquelles ils font prospérer leurs discours, explique-t-on en substance.” Une parlementaire macroniste balance : “Le Président appelle qui il veut, quand il veut. Le problème, c’est de le voir répondre en direct à un poivrot aviné qui nous parle de ses couilles.” Un conseiller analyse de son côté : “Si on veut que les gens sensibles à ces personnes ne leur tombent pas dans les bras en 2022, il faut leur parler, leur manifester de la considération, montrer qu’on les entend.” Un familier de l’Elysée conclut, enfin : “Il connaît très bien les codes de la culture de droite. D’où l’intérêt, parfois même la fascination, de ses interlocuteurs.” Une illustration de son fameux “en même temps” qui lui permet de faire de grands écarts ?

Pensez-vous que les vacances d’été 2020 soient envisageables avec la crise du coronavirus ? Répondez à notre sondage :

A lire aussi : Emmanuel Macron : son coup de fil improbable à Jean-Marie Bigard

Source: Lire L’Article Complet