Célébrités

Tin-Tin : le tatoueur des stars accusé de cyberharcèlement, exhibition sexuelle et séquestration

Dans les soirées parisiennes, on l’a souvent vu traîner sa silhouette débonnaire aux côtés de ses copains du show-biz ; en privé il semble que la face de Tin-Tin le tatoueur des stars, soit beaucoup plus sombre. Il est en effet visé par des accusations de cyberharcèlement, exhibition sexuelle et séquestration… entre autres.

Il s’appelle Cyril Auville mais le Tout-Paris le connaît sous le pseudonyme de Tin-Tin. Âgé de 55 ans il s’est installé à Paris dans les années 90, a gagné ses galons et s’est créé une belle clientèle ; parmi les vedettes qui fréquentent le tatoueur dès ses débuts on peut citer Jean-Paul Gaultier, Yannick Noah, JoeyStarr ou Pascal Obispo. Jamais la réussite de Tin-Tin ne s’est démentie au fil des années…

Mais voilà que plusieurs pavés atterrissent aujourd’hui dans la mare. Le premier par l’intermédiaire d’une longue enquête fouillée de Cheek qui a publié ce 6 avril le résultat de ses investigations. Le second par le truchement d’Instagram et du compte Balance ton tatoueur, né dans la foulée de Balance ta start-up, ou Balance ton Youtubeur pour dénoncer certaines pratiques douteuses dans les salons et la communauté “afin de les rendre plus safe“. Le compte Instagram suivi par plus de 53 000 abonnés s’est fait le relais de l’enquête de Cheek à laquelle il propose un accès gratuit.

“C’est pas ce qu’on attend d’une femelle”

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le résultat des recherches est édifiant, le tatoueur est au centre d’une multiplicité d’accusations parmi lesquelles on peut lister l’incitation au cyberharcèlement contre des concurrents, exhibition sexuelle, homophobie, séquestration sans oublier les menaces physiques et verbales de coups… Plusieurs femmes ont témoigné du comportement du tatoueur ; l’une d’entre elles également tatoueuse relate sa rencontre avec Tin-Tin. Alors qu’elle était encore débutante dans la profession, elle venait alors lui présenter son book pour avoir son opinion, elle raconte : “Il me dit : C’est pas mal, mais c’est pas ce qu’on attend d’une femelle. Sur le moment, je n’ai pas compris, je suis restée totalement abasourdie. J’ai pensé : ‘Il n’a pas pu le dire, ce n’est pas possible'”.

La jeune femme demande ensuite s’il est prêt à prendre une apprentie, la réponse ne se serait pas fait attendre : “Pour les prendre, on les prend, les apprenties ! Si tu veux, on passe derrière et on va approfondir la question“, lui aurait dit le tatoueur. La jeune femme indique ensuite que, sonnée, elle aurait quitté le salon. Dégoûtée par le comportement de Tin-Tin, elle aurait finalement décidé de lui envoyer un message pour lui faire part de son sentiment. Une action que le tatoueur n’aurait guère appréciée : “La suite, ça a été une horreur. Mon compte était saturé de messages de haine, d’injures, de menaces, d’appels au viol… C’était hyper grave (…) J’ai aussi dû changer de numéro“, peut-on lire. Après plusieurs semaines de harcèlement, elle explique avoir été obligée de quitter le pays.

Sur Balance ton tatoueur, les lecteurs de l’enquête n’ont pas semblé surpris pour un sou : ” Ça étonne qui sérieusement ? Il était temps qu’on en parle !“, a indiqué un internaute tandis qu’une autre confirmait en substance les révélations de l’enquête. ” J’ai été chanteuse dans son groupe de reprises pendant une année, j’étais mineure, je ne me rappelle même plus du nombre de remarques désobligeantes, sexistes et du nombre de fois ou j’ai pu me sentir en insécurité. J’étais jeune, je ne savais pas encore comment réagir alors je me laissais faire. J’ai fini par arrêter et fuir ce groupe, a-t-elle expliqué.

https://www.instagram.com/p/CNVRZdygOVR/

A post shared by BALANCE TON TATOUEUR (@balancetontatoueur)

Source: Lire L’Article Complet