Célébrités

"T'emballe pas, tu finiras clochard" : Gérard Jugnot se confie sur sa relation avec son père

Gérard Jugnot s’est livré sur sa relation avec son père et sur sa carrière au micro d’Audrey Crespo-Mara dans une interview pour l’émission Sept à Huit, diffusée sur TF1 dimanche 15 novembre 2020.

  • Gérard Jugnot

Les Bronzés font du ski, Le Père-Noël est une ordure, Les choristes (film dans lequel il aurait tourné certaines scènes en slip)… À 69 ans, l’acteur et producteur Gérard Jugnot à une belle carrière derrière lui… et devant lui ! Il sera d’ailleurs à l’affiche de son propre film, son 12ème long métrage : Le petit Piaf, que sortira sur nos écrans courant 2021. Alors qu’il vient d’être victime d’une rumeur le disant mort, le célèbre acteur vient de publier L’heure des contes, un livre aux Editions Flammarion qui revisite quelques uns des plus grands contes comme l’histoire de Cendrillon ou celle de Barbe Bleue. “Le but des contes est de raconter des choses affreuses pour que les enfants s’habituent au monde tel qu’il est”, explique-il avec amusement. Dans l’interview accordée à Sept à Huit, dimanche 15 novembre, Gérard Jugnot est interrogé sur la situation sanitaire actuelle, sur sa vision du confinement, mais également sur son enfance, et plus précisément sur sa relation avec son père.

“T”emballe pas, tu finiras clochard” : la relation étonnante de Gérard Jugnot avec son père

Au fil de l’entretien, Gérard Jugnot se livre sur son caractère “pessimiste”, qu’il a hérité de son père : “Mon père était un peu inquiet, il voyait les choses un peu en noir. Et lui je crois qu’il n’avait malheureusement pas ce que moi j’ai trouvé, c’est-à-dire un sens de la dérision et de transformer cette noirceur en plaisir”. Il explique : “Lorsque j’étais petit, mon père c’était un dieu (…) Après, on s’est aperçu qu’on ne se comprenait pas sur certaines choses.” Comme sur l’envie de devenir artiste. La journaliste rappelle à l’acteur : “Quand vous vous êtes lancé dans cette vie d’artiste, votre père vous disait ‘t’emballe pas, tu finiras clochard'”. ce à quoi Gérard Jugnot répond avec le sourire : “Oui, son grand mot c’est “t’emballe pas”, alors j’ai décidé de m’emballer“. Pour l’acteur, cette phrase de son père a joué dans son caractère “pessimiste protecteur”.

Puis, il affirme que l’inspiration de certains de ces films étaient liés à sa relation avec son père. “Je les ai fait aussi pour leur montrer que je pouvais vivre de ce métier et avoir du succès, c’était important pour eux”. Ces parents étaient fiers de lui. Mais son père ne “l’a pas formulé” : “À sa mort, j’ai découvert des tas de dossiers avec des coupures de presse, des critiques, il enregistrait même des passages chez Drucker (…) C’est touchant, c’est émouvant”. Dans sa relation avec son père, Gérard Jugnot “n’aurait pas pu faire plus” : “il est parti il avait 82 ans, il voyait que je n’étais pas à la rue, son inquiétude de me voir clochard avait disparue”.

L’intégralité du portrait de Gérard Jugnot est à retrouver sur TF1.

Source: Lire L’Article Complet