Célébrités

Télématin : Laurent Bignolas de retour à l’antenne, un chroniqueur prend sa défense

Laurent Bignolas sera de retour dans Télématin ce lundi 25 mai. L’animateur, sous le feu des critiques depuis plusieurs mois, peut toutefois compter sur le soutien d’un membre de son équipe.

Il y a un an, de nombreux chroniqueurs de Télématin claquaient la porte, dénonçant au passage leurs conditions de travail et leurs rapports avec l’animateur Laurent Bignolas. Ce samedi 23 mai, le chroniqueur Frédéric Zeitoun a pris la défense de son collègue dans le Good morning week-end sur Non Stop People. Ils se retrouveront à l’antenne à partir de ce lundi 25 mai, après deux mois d’arrêt en raison de la pandémie de coronavirus. « Avec Laurent, on se connaît moins bien sûr mais c’est quelqu’un d’absolument adorable, moi, ça se passe très bien avec lui », affirme-t-il, ajoutant « On ne peut juger les choses qu’à l’aune de son expérience. Moi j’ai vu arriver un monsieur qui a été absolument courtois, charmant et au quotidien d’un abord complètement accessible. Je sais que ce n’est pas l’avis de tous les chroniqueurs ».

Quant aux raisons du départ des chroniqueurs en question, Frédéric Zeitoun a sa petite théorie : « Ce n’était pas évident ce qui lui est arrivé. Il est arrivé dans une famille avec des gens qui étaient soudés depuis 20 ans et lui est arrivé en disant ‘maintenant il faut me faire une place à table’», estime celui qui ne « regrette pas » son choix d’être resté chroniqueur dans l’émission. « Avec moi, je ne parle pas au nom d’un syndicat, je ne parle pas au nom d’un groupement de chroniqueurs, en ce qui me concerne, je me suis toujours senti respecté par ce monsieur et je pense l’avoir toujours respecté et même plus », conclut-il.

L’heure de l’accalmie ?

Ce lundi 18 mai, Laurent Bignolas affirmait qu’il entretenait désormais de bons rapports avec son équipe et les journalistes encore en poste : « J’entretiens d’excellents rapports avec eux. Pendant le confinement, nous n’avons jamais cessé d’être en contact », a-t-il confié à Télé 7 Jours avant d’ajouter : « Croyez-moi, trois heures de direct au quotidien, ça permet de tisser des liens forts et intenses ». Fin 2019, pourtant, Laurent Bignolas était accusé par certains de « pousser à bout » plusieurs membres de la rédaction. Le principal intéressé s’est toujours justifié face à ces accusations. « Certaines personnes ont eu du mal à supporter les changements survenus suite à la politique budgétaire imposée par la chaîne. Cela a pu, en effet, créer des tensions », estime-t-il. Restera-t-il des tensions ? Réponse lundi matin sur France 2.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet