Célébrités

Sibeth Ndiaye a trouvé du travail : son étonnante reconversion

Sibeth Ndiaye a bien rebondi. Ce jeudi 14 janvier, nos confrères de RTL ont révélé que l’ex-porte-parole du gouvernement, évincée en juillet 2020, a retrouvé du travail loin de la vie politique.

A propos de

  1. Sibeth Ndiaye

Elle est désormais loin des tumultes et des polémiques de la vie politique. Sacrifiée lors du remaniement du mois de juillet 2020 à la surprise générale et pour des “raisons personnelles”, Sibeth Ndiaye commence l’année 2021 sur les chapeaux de roue avec un tout nouveau poste, comme le relate RTL. Mais si certains connaissent son penchant pour la couture, ce n’est pas cette passion qu’elle a choisi de suivre. Ce jeudi 14 janvier, le groupe suisse Adecco, “numéro un mondial du travail temporaire”, a annoncé avoir trouvé la nouvelle secrétaire générale de sa branche française en la personne de celle qui a cédé sa place à Gabriel Attal. Ainsi, la conseillère en communication de 41 ans sera en charge des affaires publiques, du juridique, de la communication et des solutions emploi, tout en étant membre du comité exécutif.

Un changement de décor considérable pour Sibeth Ndiaye, collaboratrice de la première heure pour Emmanuel Macron. Car si elle avait, une fois de plus, créé la surprise en rejoignant à nouveau la majorité, à la tête du pôle idées en septembre 2020, elle a donné du fil à retordre aux marcheurs, déstabilisant profondément l’entourage du président de la République. Autrefois complice avec le chef de l’État et active sur les réseaux sociaux, l’ex-porte-parole gouvernementale refusait toute implication dans les projets de LREM mais aussi toute prise de parole auprès des médias. Une façon pour elle de s’accorder un peu de répit après de longues années passées sous les feux des projecteurs (et des critiques). “Son travail de porte-parole était extrêmement contraint. Chaque virgule était pesée. Elle est aujourd’hui plus à l’aise dans ses baskets”, confiait le député Roland Lescure dans les colonnes de L’Opinion. “Plus à l’aise” mais aussi plus éloignée du locataire de l’Élysée : leur complicité d’antan a été fragilisée, éreintée par le pouvoir.

Avant Sibeth Ndiaye, Agnès Buzyn

La page est tournée pour Sibeth Ndiaye, mais aussi pour Agnès Buzyn. Après une sortie remarquée du ministère de la Santé, elle qui rêvait de se mesurer à Rachida Dati et Anne Hidalgo lors des élections municipales parisiennes, l’hématologue voulait “passer à autre chose.” Et pour un nouveau départ, loin des critiques dont elle a été la cible, quoi de mieux qu’un déménagement à l’étranger ? “Elle aurait plusieurs possibilités dont une à l’étranger apparemment“, racontait un proche auprès du quotidien Le Parisien en décembre 2020. Et de nuancer : “mais rien n’est fait.” Tout comme Sibeth Ndiaye, et après un poste inattendu qui lui avait été décerné par Emmanuel Macron, Agnès Buzyn a pu compter sur la Suisse pour sa reconversion. Le 4 janvier 2021, l’ex-ministre des Solidarités et de la Santé a été nommée à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Genève et est désormais chargée du suivi des question multilatérales.

Crédits photos : JB Autissier / Panoramic / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet