Célébrités

« Salaud » : Bernard Kouchner ne s’est pas tu sur Olivier Duhamel

Dans un article publié ce jeudi 14 janvier, Le Monde revient sur l’attitude qu’a adoptée Bernard Kouchner, quand il a appris les agressions sexuelles qu’aurait subies son fils, de la part d’Olivier Duhamel.

A propos de

  1. Bernard Kouchner

  2. Olivier Duhamel

  3. Camille Kouchner

Si Camille Kouchner et son jumeau sont restés silencieux pendant des années, c’est à la fin des années 2000 qu’ils ont fini par se confier à leurs parents. Dans son ouvrage baptisé La Familia grande et paru aux éditions du Seuil le jeudi 7 janvier, l’autrice accuse son beau-père Olivier Duhamel, d’avoir violé son frère lorsqu’il était adolescent. Appelé “Victor” par souci d’anonymat, c’est en 2008 que ce dernier a pris son courage à deux mains pour se livrer à sa mère, Évelyne Pisier, et lui révéler ce qu’il avait vécu. Leur père, Bernard Kouchner, l’a quant à lui appris en 2009. Et d’après Le Monde qui poursuit son enquête dans un article publié ce jeudi 14 janvier, l’ancien ministre des Affaires étrangères et européennes n’hésitait pas à insulter et casser du sucre sur le dos de l’agresseur présumé de son fils, lorsqu’il se trouvait en présence d’amis en commun. “Salaud”, lançait-il au sujet du politologue.

Comme le soulignent les journalistes Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué, Bernard Kouchner et sa femme Christine Ockrent avaient, par respect pour ce que souhaitait “Victor” Kouchner, décidé de ne pas porter plainte. Mais, pas question de faire honneur à Olivier Duhamel pour autant, bien que ce dernier soit parvenu à cultiver son image… jusqu’à maintenant. D’ailleurs, le médecin et homme politique français s’était lui-même exprimé à ce sujet, auprès de ses proches. “Il m’avait confié cette histoire il y a des années et ne demandait pas à ce qu’on la cache”, a dévoilé l’un d’eux, interrogé par Libération en kiosque ce mardi 12 janvier.

“Un père absent, mais formidable”

Dans une interview accordée à La Grande Librairie sur France 5, en tant qu’invitée exceptionnelle, ce mercredi 13 janvier, Camille Kouchner s’est livrée à cœur ouvert sur cette affaire, évoquant aussi sa relation particulière avec son papa. L’avocate a décrit “un père absent mais formidable”, interrogée par François Busnel. Et de poursuivre : “On était des enfants du divorce. (…) Ils ont essayé de se débrouiller comme ils pouvaient, et à cette époque-là, en effet, mon père faisait autre chose que ses enfants.”

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet