Célébrités

Roselyne Bachelot : ce nouveau surnom que lui a attribué Jean Castex

Entre Roselyne Bachelot et Jean Castex, malgré le contexte difficile, tout roule, comme en témoigne le joli surnom donné par le Premier ministre à sa ministre de la Culture, selon Le Parisien.

Formé le 6 juillet dernier, aux lendemains d’un confinement qui laissait penser, naïvement, que le plus dur était derrière le pays, le gouvernement Castex peine à se dépêtrer, comme le reste de la population, de la pandémie. Au cours de cette situation inédite, chaque ministre tente de jouer sa partition, avec plus ou moins de réussite. Si Gérald Darmanin ou Bruno Le Maire sont loin des considérations épidémiologiques, la plupart du temps, d’autres ministres comme Olivier Véran, Roselyne Bachelot ou encore, justement, Jean Castex, travaillent avec la Covid-19 comme principale source d’inquiétude.

  • VOICI – VIDEO Un dîner presque parfait : l'attitude d'une participante agace prodigieusement internautes et candidats

    Voici

  • VOICI : Armie Hammer cannibale ? Des messages privés sèment le doute

    Voici

  • VOICI Les Reines du shopping : les internautes choqués par "la pièce à shopper" choisie par Cristina Cordula

    Voici

  • VOICI : Affaire conclue : Caroline Margeridon testée à la Covid-19, elle fait une grande annonce sur Instagram

    Voici

  • VOICI : La chronique des Bridgerton : Regé-Jean Page en couple avec Phoebe Dynevor ? Il répond

    Voici

  • VOICI : Alice Nevers s'arrête : pas de 19ème saison pour la série policière, les fans en colère

    Voici

  • VOICI La Lettre : cette fan qui a touché Carla Bruni dans l'émission de France 2

    Voici

  • VOICI – Bande-annonce Prenez soin de vous

    Voici

  • VOICI : Les 12 coups de midi : un candidat raconte la honte de sa vie devant Ségolène Royal

    Voici

  • VOICI : Alexandre Brasseur fait son retour sur Instagram et rend hommage à son père, Claude Brasseur

    Voici

  • VOICI : Omar Sy incognito dans le métro parisien pour la promotion de Lupin

    Voici

  • VOICI : Les Marseillais : Jessica, la bookeuse de la saison à Dubaï, est en couple avec une star du PSG ! (1)

    Voici

  • VOICI Kim Kardashian : son agression à Paris inspire un célèbre réalisateur français

    Voici

  • VOICI Nicolas (L'amour est dans le pré 2013) annonce une grande nouvelle

    Voici

  • Voici Les Z'amours un candidat géolocalise le téléphone de sa compagne et grille son mensonge

    Voici

  • VOICI : David Guetta : le DJ tente de nager avec un requin mais change très vite d’avis

    Voici


  • VOICI – VIDEO Un dîner presque parfait : l'attitude d'une participante agace prodigieusement internautes et candidats
    VOICI – VIDEO Un dîner presque parfait : l'attitude d'une participante agace prodigieusement internautes et candidats


    Voici


  • VOICI : Armie Hammer cannibale ? Des messages privés sèment le doute
    VOICI : Armie Hammer cannibale ? Des messages privés sèment le doute


    Voici


  • VOICI Les Reines du shopping : les internautes choqués par "la pièce à shopper" choisie par Cristina Cordula
    VOICI Les Reines du shopping : les internautes choqués par "la pièce à shopper" choisie par Cristina Cordula


    Voici

VIDÉO SUIVANTE

Pour la ministre de la Culture, la tâche est ardue : les lieux culturels sont fermés, pour une majorité, et les cinémas et les théâtres ne voient plus le bout du tunnel. Dans cette situation, Roselyne Bachelot tente de répondre aux angoisses des artistes, mais n’évite pas les critiques. “A quoi sert Roselyne Bachelot ? Ministre fantôme de la Culture oubliée, ce bien non-essentiel que le gouvernement méprise, saccage, assassine, avait tancé Pascal Praud. Madame Bachelot promène son blues sur les remparts des théâtres fermés et des musées cadenassés, ou des cinémas verrouillés”.

Un surnom apprécié

En dépit des critiques, Roselyne Bachelot bénéficie toujours d’un fort soutien de la part de son chef, le Premier ministre. Ce dernier ne la voit pas comme une ministre qui subit les événements, à en croire le surnom qu’il lui a attribué, selon Le Parisien : “Ma lionne”. Le surnom est tellement installé que les membres de son cabinet ont offert à la ministre de la Culture, pour Noël, une broche en forme de lionne.

Un surnom qu’elle semble donc accepter sans problème. Jean Castex, de son côté, serait surnommé par les mauvaises langues “Père Fouettard” ou “le Plouc”. Et lui, pour l’instant, n’arbore aucune nouvelle broche sur son costume…

Source: Lire L’Article Complet