Célébrités

Olivier Duhamel : sa « confession glaciale », 5 ans avant les révélations de Camille Kouchner

Dans l’édition du 14 janvier 2021 de Gala, actuellement en kiosque, un témoin raconte qu’il y a cinq ans environ, Olivier Duhamel aurait confié les abus sexuels qu’il avait commis sur le frère de Camille Kouchner, au cours d’un dîner avec sa famille et ses proches.

A propos de

  1. Olivier Duhamel

  2. Camille Kouchner

Qui savait et n’a pas agi ? Cette question difficile balaie aujourd’hui ce que l’on nomme volontiers “l’affaire Duhamel”. Dans son livre La familia grande, Camille Kouchner décrit de manière implacable l’emprise de son beau-père, Olivier Duhamel, sur elle et son frère jumeau, et comment le célèbre politologue aurait violé ce dernier pendant plusieurs années, alors qu’il était adolescent. A l’aune de cette histoire terrible, la fille de Bernard Kouchner décrypte le mécanisme de l’omerta, qui a envahi sa famille (surtout, sa mère, Evelyne Pisier), mais également les amis de ses parents.

Dans l’édition du 14 janvier 2021 de Gala, actuellement en kiosque, un témoin qui désire garder l’anonymat, raconte une scène édifiante. “Il y a cinq ans environ, lors d’un dîner de famille et de proches, Olivier Duhamel a pris la parole pour une sorte de confession glaciale à la Festen sur ce qu’il avait fait. Certains en ont été choqués et ont coupé tous liens par la suite”, se souvient le témoin. Il soulageait sa conscience et ajoutait au viol, en quelque sorte, le vol de la parole de la victime. A mon avis, c’est cette indécence suprême ajoutée à la mort de sa mère, Evelyne Pisier, en février 2017, qui a pu inciter Camille à parler.”

“Beaucoup savaient et la plupart ont fait comme si de rien n’était”

En 2008, quand Camille Kouchner et son jumeau ont parlé des viols avec leur mère, Evelyne Pisier, Olivier Duhamel avait, là aussi, voulu justifier l’injustifiable. “Après avoir nié pendant 48 heures, mon beau-père a déclaré que c’était mon frère qui était pervers, a raconté l’auteure de La familia grande, dans une interview à Elle. “Puis sa défense a été de dire que c’était une histoire d’amour.Au-delà de l’acte lui-même, Camille Kouchner dénonce un microcosme parisien, qui aurait pu dénoncer son beau-père. Beaucoup savaient et la plupart ont fait comme si de rien n’était. Certains commentaient : ‘Tout de même, ce qu’il y a de dégueulasse dans cette histoire, c’est que c’est pédé, non ?'”, écrit-elle dans son livre.

A l’heure actuelle, le parquet de Paris a confirmé qu’une enquête pour “viols et agressions sexuelles” sur un mineur de moins de 15 ans “par personne ayant autorité” avait été ouverte. De son côté, Olivier Duhamel, toujours silencieux sur l’affaire, a démissionné de toutes ses fonctions et a embauché Me Frédérique Baulieu, qui s’est notamment occupée de la défense de Dominique Strauss-Kahn dans l’affaire du Carlton. Proche du politologue, Elisabeth Guigou, à la tête de la commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, a dû démissionner de ses fonctions.

Crédits photos : SIPA

Source: Lire L’Article Complet