« Oh pardon ! » : la gaffe de Léa Salamé face à Xavier Bertrand

Ce mardi 5 janvier, Xavier Bertrand était l’invité de la matinale de France Inter. Durant cet entretien et alors qu’elle évoquait les élections régionales à venir, Léa Salamé s’est emmêlé les pinceaux, en évoquant la candidature de l’homme politique dans les Hauts-de-Seine… au lieu des Hauts-de-France.

A propos de

  1. Léa Salamé

  2. Xavier Bertrand

Pas toujours facile d’être un matinalier ! Ce mardi 5 janvier, Léa Salamé et Nicolas Demorand recevaient Xavier Bertrand à l’antenne de France Inter. Après avoir évoqué une potentielle candidature à la présidentielle de 2022 avec son invité politique du jour, celle qui officie également sur France 2 a souhaité aborder la question des élections régionales. Mais, alors qu’il était encore tôt sur la station, la compagne de Raphaël Glucksmann s’est quelque peu emmêlé les pinceaux. « Les régionales auront lieu en juin prochain. Vous êtes bien candidat dans les Hauts-de-Seine ?« , a-t-elle demandé à l’ancien ministre du Travail, qui l’a aussitôt corrigée : « Dans les Hauts-de-Seine, non », a-t-il souligné, alors que Léa Salamé voulait bien entendu parler des Hauts-de-France, région où Xavier Bertrand est élu depuis plusieurs années.

Léa Salamé n’a quant à elle pas tardé à prendre conscience de sa bourde : « Non, oh pardon ! Dans les Hauts-de-France! », a-t-elle rectifié, à la fois amusée et gênée. « Une faute de frappe », a souligné son collègue de la matinale Nicolas Demorand. En grande professionnelle, la journaliste a rapidement repris ses esprits et reposé la question à son invité : « Vous êtes bien candidat ? », lui a-t-elle demandé sur un ton plus sérieux. « Oui oui », a affirmé Xavier Bertrand.

[email protected] ne se dit pas encore candidat à la présidentielle 2022: "Auparavant j'ai à gérer et protéger les gens de ma région" #vaccin #le79Inter pic.twitter.com/2wMWODy9ko

Quid des élections présidentielles ?

La journaliste, qui sait être pugnace, a alors cherché à en savoir plus sur les futures intentions politiques de son invité du jour : « Pourquoi élire Xavier Bertrand, qui sera six mois après candidat à la présidentielle ? Quel est l’intérêt pour la région des Hauts-de-France de voter pour vous alors que vous partirez en campagne quelques jours plus tard ? » Le principal intéressé, qui est en très bonne position dans les sondages, a préféré botter en touche : « J’ai entendu la même chose il y a plus de cinq ans et demi. J’étais candidat à la primaire et j’ai décidé de ne pas concourir à la primaire après mon élection », a-t-il rappelé, et d’ajouter : « On a dit exactement la même chose de Mme Le Pen, qui était candidate à la présidentielle. » Affaire à suivre…

Crédits photos : Denis Guignebourg / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet