Célébrités

Noël en famille menacé : cette phrase d'Emmanuel Macron qui fait craindre le pire

C’était sans doute le moment le plus attendu de ce mercredi 28 octobre 2020 : l’allocution d’Emmanuel Macron. Pendant son discours où il a annoncé un nouveau confinement aux Français, il ne sait pas montré très rassurant sur les fêtes de fin d’année.

  • Emmanuel Macron

Ce qui devait arriver a été annoncé par Emmanuel Macron. À partir du jeudi 29 octobre 2020 à minuit, la France va devoir se reconfiner jusqu’au 1er décembre minimum. Pour ce deuxième confinement, qui a pour seul objectif de stopper la propagation du coronavirus, l’exécutif a décidé de l’adapter en laissant les établissements scolaires ouverts, à l’exception des universités. Une nouvelle fois, les entreprises sont appelées à favoriser le télétravail si elles le peuvent alors que certains secteurs, comme les services publics ou le BTP, pourront rester ouverts. En revanche, les établissements accueillant du public ou les commerces non essentiels devront fermer leurs portes. Avec ces nouvelles mesures, Emmanuel Macron et son gouvernement espèrent sauver les patients atteints par le coronavirus, une partie de l’économie et aussi Noël. Pour redonner de l’espoir aux Français en cette période morose, le chef de l’État a expliqué qu’un premier bilan serait réalisé dans quinze jours et qu’un assouplissement du confinement pourrait être envisagé en cas de régression de la pandémie. Mais ce que les Français attendent surtout, c’est que les efforts demandés permettent aux fêtes de Noël d’avoir lieu.

Emmanuel Macron ne peut pas encore garantir les rassemblements pour Noël

Si pour l’heure elles semblent encore loin et que tous les espoirs sont permis, le mari de Brigitte Macron a jeté un grand froid en assurant que les rassemblements pour Noël n’étaient pas du tout garantis. “Nous verrons si nous pouvons cultiver l’espoir de célébrer en famille ce moment si précieux de Noël et des fêtes de fin d’année“, a-t-il lancé entre deux annonces, glaçant le sang des Français qui ne s’attendaient pas à ça. Devant l’ampleur de la pandémie, Emmanuel Macron souhaite sans doute rester encore prudent. C’est pour cette raison qu’il a choisi d’utiliser le conditionnel. De quoi inquiéter encore un peu plus les familles qui ne s’imaginent pas vivre cet événement seules ou sans leurs proches.

Source: Lire L’Article Complet