Célébrités

Nicolas Sarkozy raconte son divorce nocturne secret à l’Elysée avec Cécilia

Dans son livre Le temps des tempêtes, Nicolas Sarkozy revient sur un moment marquant de sa vie : la nuit où une magistrate est venue à l’Elysée pour acter son divorce avec Cécilia, dans le plus grand secret.

Nicolas Sarkozy

Cécilia Attias

Paru aux éditions de l’Observatoire le 24 juillet dernier, Le temps des tempêtes est un des grands succès de l’été : un an près Passions, Nicolas Sarkozy fait encore parler de lui en librairie avec un nouvel ouvrage autobiographique. L’ancien président de la République s’y livre comme rarement sur sa vie personnelle et revient longuement sur son divorce d’avec Cécilia, prononcé en octobre 2007. Annoncé publiquement dans un communiqué, celui-ci s’était fait en secret, directement à l’Elysée. « La présidente de la chambre de la famille du tribunal de grande instance de Nanterre fut remarquable de discrétion et de professionnalisme, écrit Nicolas Sarkozy dans son livre. Elle vint à l’Elysée en fin d’après-midi, dans le plus grand secret, pour nous entendre d’abord l’un après l’autre, puis ensemble sur notre volonté de divorcer. Puis, elle prononça le divorce. C’était fait. La page était tournée. Le feuilleton à rebondissements pouvait cesser. »

Un rendez-vous secret dans le bureau présidentiel

Dans Le temps des tempêtes, Nicolas Sarkozy se souvient en détail de cette fameuse nuit qui a marqué son existence. « J’ai parfois pensé à cette magistrate que je n’ai jamais revue depuis, et qui a pourtant joué un rôle important dans ma vie, confie-t-il à ses lecteurs. Il m’arrive de sourire en l’imaginant seule dans le bureau du président de la République alors que j’en étais sorti pour qu’elle puisse s’entretenir avec Cécilia ! Je venais de vivre, dans un cadre extraordinaire, ce que des millions de Français avaient connu dans leurs vies quotidiennes. J’étais ramené à ma condition d’être humain comme les autres. C’était un échec. Je l’avais redouté. La magistrate et Cécilia quittèrent le palais à la nuit tombée. » Nicolas Sarkozy était alors resté seul dans le bureau présidentiel, pour écrire le communiqué annonçant officiellement le divorce. A cet instant, très peu de personnes savaient ce qui venait de se passer. « Personne dans mon entourage n’était au courant du divorce qui venait d’être prononcé, à l’exception de ma secrétaire personnelle, la discrète et sensible Sylvie Burgel », précise Nicolas Sarkozy dans son livre. Jusqu’à la publication, le 18 octobre 2007, du communiqué annonçant leur « séparation par consentement mutuel ».

Source: Lire L’Article Complet