Célébrités

Munch : folle de sa fille Tallulah, Isabelle Nanty lui fait une belle déclaration d’amour

Maman adoptive d’une petite Tallulah depuis quelques années, Isabelle Nanty s’avoue dingue de sa fille unique. En prime time ce jeudi 30 janvier 2020 sur TF1, Munch tombe le masque et livre une superbe déclaration d’amour à sa merveille.

De retour aux côtés de Marilou Berry dans Munch ce jeudi 30 janvier 2020 en prime time sur TF1, Isabelle Nanty promet de belles audiences. Incarnant l’avocate depuis trois saisons, l’actrice tant aimé des Français sait que ce qui la différencie de son personnage. « Je pense qu’elle est ce que je ne m’autorise pas à être, déclarait-elle à une journaliste de TF1 au lancement de la seconde saison de Munch. Elle est beaucoup plus grande gueule, plus rapide et plus audacieuse que moi. Si j’ai cette spontanéité en tant qu’actrice, je suis beaucoup plus révérencieuse et plus silencieuse dans la vie quotidienne… tout l’inverse de Munch ! En revanche, nous avons pour point commun d’aimer notre prochain. » Et s’il y a bien quelqu’un qu’Isabelle Nanty aime plus de tout au monde dans sa fameuse vie quotidienne, c’est bien sa fille Tallulah qu’elle a adoptée en 2004, un an et demi après avoir appris qu’elle ne pourrait jamais avoir d’enfant…

En 2016, alors que nos confrères de Paris Match évoquaient l’adoption de Tallulah, Isabelle Nanty livrait la plus jolie des déclarations à sa fille, entrée dans sa vie treize ans plus tôt. Le choix de l’adoption, l’actrice le résume en ces quelques mots : « L’inconscience, une forme d’égoïsme. Mais, surtout, un désir très fort de partage. De l’amour à donner. » Ce qui est certain, c’est que sa fille la comble sur tous les points. « J’ai la chance inouïe d’avoir une fille géniale, déclarait l’actrice géniale dans Tatie Danielle. Tallulah est une des personnes les plus charismatiques que j’aie rencontrées. Elle possède une intelligence phénoménale et ne fait rien comme les autres. » Isabelle Nanty prend le temps de s’arrêter quelques minutes et d’observer sa fille. « Je me dis parfois : “C’est comment d’être la mère de Frida Kahlo ou de Louise Michel, d’une héroïne ?”, ajoutait-elle. Accompagner une telle exception, pour moi qui ne suis qu’instinctive, n’est pas toujours facile. Je sais qu’elle fera des choses extraordinaires. » A commencer par apparaître dans cette nouvelle saison de Munch dans la robe d’une avocate, comme maman !

Source: Lire L’Article Complet