Célébrités

Mort du petit Grégory : que deviennent ses parents Jean-Marie et Christine Villemin ?

Trente-six ans après l’assassinat du petit Grégory, ses parents, Jean-Marie et Christine Villemin poursuivent leur quête de vérité. Loin des Vosges et de la Vologne, c’est désormais dans l’Essonne que le couple tente de se reconstruire, comme le souligne Paris Match.

C’est une affaire tristement célèbre qui, près de quarante ans après les faits, continue de tenir la France en haleine. Pour preuve, alors que l’enquête vient d’être relancée, Thierry Moser publie Parole d’avocat (Ed La Valette et Le Noyer) préfacé par Jean-Marie Villemin, dans lequel il relate son combat pour les parents du petit Grégory. Ouvrages, documentaires et même fictions… puisque TF1 diffusera prochainement Une Affaire française, un téléfilm inspiré du fait divers. Loin de ce tumulte, Jean-Marie et Christine Villemin ont reconstruit leur vie, sans jamais cesser de se battre pour leur fils, précise Paris Match.

Installé dans l’Essonne, le couple habite désormais “une maison aux abords d’une forêt où ils aiment se promener“. Un coin de paradis bien mérité pour les parents du petit Grégory qui ont vécu un véritable enfer. Aujourd’hui retraité, Jean-Marie Villemin a fait carrière dans une usine du coin où il a repris son activité de contremaître et a été “plusieurs fois promu. Son épouse, Christine Villemin, travaille toujours dans une maison d’édition parisienne pour laquelle elle gère les relations clientèle.

Une famille “heureuse”

Malgré le drame qui a marqué leur existence, leurs enfants “sont heureux”. Julien, 35 ans, est père d’une petite fille et dirige une franchise de magasins d’optique. Emeline, de cinq ans sa cadette, qui a fait maths sup et maths spé, est aujourd’hui professeure agrégée de sciences de la vie et de la Terre. Le benjamin, Simon, prépare le Capes pour être éducateur sportif. Nés après l’assassinat de leur frère aîné, tous espèrent désormais des réponses aux terribles questions qui ont détruit leur famille.

Crédits photos : Frederic Herve / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet