Célébrités

Mort de Marielle de Sarnez à 69 ans : les causes de la mort de la ministre dévoilées

Marielle de Sarnez, ancienne ministre chargée des Affaires européenne, est décédée mercredi 13 janvier 2021 à l’âge de soixante-neuf ans. En silence, la grande amie de François Bayrou se battait contre une terrible maladie.

Restez informée

François Bayrou, bouleversé, a qualifié la mort de son amie comme “le jour en trop”. Mercredi 13 janvier 2021, c’est toute la sphère politique française qui s’est endeuillée aux alentours de 22 heures. Et pour cause, l’ancien garde des Sceaux a annoncé la mort de Marielle de Sarnez, ancienne ministre chargée des Affaires européennes et députée MoDem, à l’âge de soixante-neuf ans. C’est dans un message posté sur Twitter que François Bayrou a fait part de son émotion : “Voici le jour en trop. Marielle, si talentueuse et si courageuse, Marielle de Sarnez vient de partir. Notre chagrin est immense”, peut-on lire. Très respectée et appréciée par ses pairs, la femme politique avait fait un passage express dans le gouvernement d’Emmanuel Macron avant de démissionner un mois et quatre jours plus tard à cause de l’affaire des assistants parlementaires du MoDem au Parlement européen.

“Elle, c’est moi et moi, c’est elle”

Comme l’a annoncé François Bayrou à l’AFP, Marielle de Sarnez est décédée des suites d’une leucémie foudroyante. Lors de la séance de l’Assemblée Nationale du 13 janvier 2021, Marc Le Fur a par ailleurs indiqué que son entourage et ses confrères la savaient “très malade mais espéraient son retour” dès que possible. Un retour qui ne pourra se faire mais qui a laissé place à une pluie d’hommage sur les réseaux sociaux. Le Premier ministre Jean Castex a salué “la force et la loyauté des engagements” de Marielle de Sarnez, tandis que Richard Ferrand, président de l’Assemblée Nationale, n’a pas hésité à partager son “immense tristesse” suite à cette disparition. François de Rugy, lui, a rendu hommage au grand talent, la ténacité, la vivacité d’esprit et l’humour” de sa consœur. Une minute de silence lui a d’ailleurs été consacrée quelques minutes après le tweet de François Bayrou (vidéo ci-dessous).

Issue d’une famille noble et éduquée dans le cadre rigoureux de l’aristocratie, Marielle de Sarnez, née d’un père résistant, chef de cabinet du ministre de l’Intérieur Roger Frey dans les années 1960 et d’une mère accoutumée des bancs de l’Elysée, n’a pourtant pas choisi la voie qui s’imposait à elle. À dix-huit ans, marquée par les évènements de Mai-68, elle décroche son baccalauréat mais préfère l’indépendance des petits boulots. Alors qu’elle est vendeuse dans une boutique, Marielle de Sarnez se voit proposé un poste de secrétaire à mi-temps chez les Jeunes Républicains Indépendants. Quelques mois plus tard, elle intègre la campagne de Valéry Giscard d’Estaing et fait une rencontre qui chamboulera sa vie, celle de François Bayrou. Un couple politique plus soudé que jamais : “Elle, c’est moi et moi, c’est elle”, avait-il l’habitude de dire dans les couloirs du MoDem.

mercredi 13 janvier 2021.
Voici le jour en trop.
Marielle,
si talentueuse et si courageuse,
Marielle de Sarnez
vient de partir.
Notre chagrin est immense. pic.twitter.com/g8y3cmBsJJ

Quelle tristesse de voir partir Marielle de Sarnez, une femme de grand talent. Il y a plus de dix ans, j’ai apprécié sa ténacité, sa vivacité d’esprit, son engagement européen et son humour. Elle présidait avec conviction la commission @AN_AfEtr . Condoléances à ses proches. https://t.co/QaSj8mFO5N

Grande tristesse : Marielle de Sarnez nous est retirée. Honneur à une adversaire exemplaire de loyauté, de respect des autres et de créativité. Le service du pays perd une utile influence discrète.

Mort de Marielle de Sarnez: une minute de silence observée à l’Assemblée nationale pic.twitter.com/vCTypa5kJo

Source: Lire L’Article Complet