Célébrités

Miss France 2021 : non, Amandine Petit ne sera pas au chômage !

Invitée sur l’antenne de RMC ce lundi 11 janvier, Sylvie Tellier a assuré qu’Amandine Petit ne s’interdira aucun bain de foule malgré les critiques… dans le respect des gestes barrières.

A propos de

  1. Amandine Petit

Elle poursuivra ses engagements. Si Amandine Petit a pu comprendre les conséquences d’un bain de foule à l’ère du coronavirus, Miss France 2021 ne peut cependant être dispensée de ses activités comme l’a expliqué Sylvie Tellier ce lundi 11 janvier. “C’est compliqué”, a jugé la patronne des Miss sur le plateau des Grandes Gueules de RMC, “le travail d’une Miss c’est d’apporter de la joie, du bonheur, de divertir les gens (…) Elle a été élue devant plus de 10 millions de téléspectateurs donc elle est très connue. Résultat, la successeuse de Clémence Botino attire tous les regards. “Dès qu’elle sort de chez elle, elle créé des attroupements.” Les critiques n’y feront rien : la reine de beauté ne sera pas au chômage en temps de pandémie mondiale.

“Miss France, elle est élue pour aller à la rencontre des Français”, a renchéri Sylvie Tellier. Mais loin d’elle l’idée de mettre Amandine Petit ou encore ses admirateurs en danger, alors que la maladie virale sévit encore (et qu’un variant du Covid-19 provenant du Royaume-Uni n’en finit plus d’inquiéter les gouvernements européens, en dépit de vastes campagnes de vaccination). “Ce qui est certain c’est qu’Amandine aille voir les gens en toute sécurité. Ce fut donc pour cette raison que, contrairement aux Miss qui l’ont précédé, Miss France 2021 n’a pas eu droit à un retour en grande pompe dans sa Normandie natale.

Cap sur Miss France 2022 ?

Mais les bonnes intentions de Miss France n’ont parfois pas été suffisantes, comme l’a prouvé une séance de dédicaces organisée en Moselle, dans un centre commercial de Farébersviller. Un événement qui n’avait pas été organisé par le comité mais par le quotidien régional Le Républicain Lorrain. “On a accepté cette invitation”, a précisé Sylvie Tellier, “une invitation qui s’est bien déroulée (…) sauf qu’à un moment, elle a créé la surprise.” Un mouvement de foule avait suivi et, malgré le respect des gestes barrière, du port des masques de protection ou encore la présence de la gendarmerie, l’attroupement est rapidement devenu problématique. Reste désormais à savoir si les prochains déplacements d’Amandine Petit, qui fera tout pour sauver son couple avec son bien-aimé, notamment en vue de l’élection de Miss France 2022, feront moins de remous. Pour l’heure, et toujours d’après la directrice générale du comité Miss France, “on est en attente pour savoir comment la situation va évoluer.”

Crédits photos : PIERRE VILLARD/SIPA

Source: Lire L’Article Complet