Célébrités

Meghan et Harry : la presse britannique se lâche après leur annonce choc

Il fallait s’y attendre. Après leur décision de renoncer à leur rôle de premier plan au sein de la famille royale britannique, Meghan Markle et le prince Harry sont aujourd’hui au centre des plus vives critiques de la presse britannique. Et c’est très violent.

“Nous avons l’intention de renoncer [au rôle de] membres ‘senior’ de la famille royale et de travailler pour devenir financièrement indépendants, tout en continuant à soutenir Sa Majesté La Reine.” Tels étaient les mots inattendus de Meghan Markle et du prince Harry postés sur leur compte Instagram mercredi 8 janvier. Lassés par les vives critiques autour de leur couple, les époux Sussex ont décidé de s’éloigner de cette agitation malsaine. Désormais, les parents du petit Archie ont décidé de partager le plus clair de leur temps entre le Royaume-Uni et le Canada. Une décision qui survient après une année très mouvementée du côté de Buckingham Palace. Depuis son mariage avec le prince Harry, Meghan Markle fait l’objet d’attaques assassines quotidiennes, de la part de journalistes ou de simple Britanniques qui ne voient en elle nulle autre qu’une ex-actrice américaine. Accusée et accablée de toutes parts, la duchesse de Sussex a pu compter sur le soutien de son prince Harry, qui n’a jamais hésité à monter au créneau pour la défendre. Mais rien n’y fait.

Et ce n’est pas leur récente décision qui va apaiser les tensions outre-Manche. Au lendemain de l’annonce inattendue de Meghan Markle et du prince Harry, la presse britannique s’en est donnée à cœur joie. Comme à son habitude, le sulfureux journal The Sun n’a pas fait dans la demi-mesure, titrant ainsi sa Une : “Megxit”.”Ils ne l’ont même pas dit à la reine” s’est indigné le Daily Miror. Sur l’antenne de Sky News, Dickie Arbiter, ancien secrétaire de presse d’Elizabeth II a lui aussi participé à cette campagne hostile : “Harry et Meghan semblent avoir l’habitude de faire les choses sans que personne ne sache ce qui va se passer, ce qui est la mauvaise façon de faire” a-t-il ainsi estimé. De son côté, Phil Dampier, auteur et journaliste, s’est offusqué dans les colonnes du Telegraph : “La reine va être totalement dévastée par cela. C’est la dernière chose dont elle a besoin.” Selon lui, Meghan et Harry “se défilent” de leurs obligations. Ni plus, ni moins. The Times va plus loin encore en se montrant beaucoup plus tranché. Pour le célèbre journal, cette décision porte “tous les signes de l’égoïsme et de l’impulsivité pour lesquels le prince Harry est maintenant tristement connu.” Le feu de la controverse est enclenché, et nul ne sait comment l’éteindre…

Source: Lire L’Article Complet