Célébrités

Malika Ménard fête ses 33 ans : robe hors de prix et grande fête avec les Miss

Le bonheur de se retrouver pour faire la fête ! Jeudi 23 juillet 2020, une poignée de Miss France se sont retrouvées pour passer une soirée sur un bateau à Paris à l’occasion de l’anniversaire de Malika Ménard.

Le confinement semble désormais bien loin pour certains Français. Depuis le mois de mai dernier, la vie reprend doucement son cours malgré la présence persistante du virus dont il faut continuer de se méfier. Avec les beaux jours de l’été, difficile toutefois de ne pas se laisser aller à sortir dans les lieux publics, surtout lorsqu’il y a un événement à fêter.

Ce fut le cas ce jeudi 23 juillet 2020 pour les Miss France, qui ont eu la joie de se retrouver pour célébrer l’anniversaire de l’une d’entre elles, Malika Ménard. La jolie brune, sacrée en 2010, soufflait ses 33 ans et, pour l’occasion, elle a fait privatiser un bateau branché à Paris, Les Jardins du Pont Neuf dans le 1er arrondissement. Au programme : une flopée d’invités, un gros gâteau et surtout plein de cadeaux !

Via sa story Instagram, Malika Ménard a partagé plusieurs instants de cette soirée mémorable, pour laquelle elle s’était mise sur son 31. En effet, c’est en une robe longue et fluide couleur pistache au décolleté plongeant et fendue sur la cuisse, signée de la marque Oud, qu’elle a fait son entrée. Une tenue de circonstance qui est tout de même affichée au prix de 1 220 euros. Mais on ne compte pas pour être la plus belle pour aller danser !

Parmi les invités triés sur le volet figuraient donc les copines Miss de la jolie brune, dont Flora Coquerel, Marine Lorphelin, Valérie Bègue, Camille Cerf et la petite dernière, Clémence Botino. Les six reines de beauté n’ont pas manqué de faire le show, se prêtant à des séances photo improvisées, chantant ensemble leurs tubes préférés et trinquant à leur belle amitié.

Nul doute que cette fête tombait à pic, notamment pour Clémence Botino, dont le règne est mis à rude épreuve en cette année troublée. En plus de l’épidémie de coronavirus qui a chamboulé tous ses projets, la Guadeloupéenne élue en décembre dernier a vécu une grosse frayeur il y a encore quelques jours lorsqu’un incendie meurtrier s’est déclenché dans l’immeuble où elle réside. Sauvée des flammes par les pompiers, elle a malheureusement perdu de nombreux souvenirs accumulés ces derniers mois.

Source: Lire L’Article Complet