Célébrités

Le saviez-vous ? Olivier Duhamel était à la Rotonde avec Emmanuel Macron le soir de sa victoire

En 2017, Emmanuel Macron célébrait sa victoire à l’élection présidentielle à La Rotonde en compagnie de nombreuses personnalités. Parmi elles, selon Vanity Fair, nul autre qu’Olivier Duhamel. Explications.

A propos de

  1. Olivier Duhamel

  2. Emmanuel Macron

Homme d’influence respecté, Olivier Duhamel a longtemps flirté avec les hautes sphères du pouvoir, devenant proche de certains visages phares de la politique. En 2017, et malgré son amitié avec François Hollande, ex-chef de l’État s’estimant trahi par son propre ministre de l’Économie, il avait apporté son soutien à Emmanuel Macron, alors candidat dans la course à l’Élysée. Le soir du 23 avril, la même année, et comme l’a récemment rappelé le magazine Vanity Fair, le politologue avait rejoint les macronistes à La Rotonde, brasserie récemment ravagée par un incendie, afin de célébrer la victoire du mari de Brigitte Macron au premier tour du scrutin présidentiel.

Le constitutionnaliste y avait notamment croisé l’ex-maire de Lyon Gérard Collomb, le député Stéphane Travert, Daniel Cohn-Bendit, Pierre Arditi, François Berléand, Line Renaud ou encore l’animateur Stéphane Bern. Mais si elle avait été placée sous le signe de la célébration, la soirée du 105 Boulevard Montparnasse avait rapidement ulcéré les anonymes ainsi que les opposants d’Emmanuel Macron, à droite comme à gauche. Face au tollé, et à l’approche d’un second tour face à Marine Le Pen, les proches du président de la République ont répliqué, Gérard Collomb révélant ainsi le menu et les frais de la brasserie parisienne sur son compte Twitter pour démentir les rumeurs de soirée extravagante. “La Rotonde, ce n’est pas totalement le Fouquet’s”, avait-il déclaré. De son côté, Olivier Duhamel avait gardé le silence.

Une enquête ouverte pour “viols et agressions sexuelles”

Sa proximité avec les puissants est désormais pointée du doigt. Dans son livre baptisé La Familia Grande, paru ce jeudi 7 janvier aux éditions du Seuil, Camille Kouchner a accusé Olivier Duhamel, son ex-beau-père, d’avoir abusé sexuellement de son frère jumeau. Un scandale retentissant aux protagonistes nombreux qui, selon la juriste, a été passé sous silence pendant trente ans. Pour la journaliste Ariane Chemin, auteure d’une longue enquête récemment publiée dans les colonnes du journal Le Monde à ce sujet, ces accusations d’inceste n’étaient pas connues de tous. Une omerta bien réelle enfin brisée.

Il y a savoir et savoir, il faut faire très attention. Parce qu’on peut entendre une rumeur, et c’est justement le rôle du journaliste de vérifier ces rumeurs, car trois fois sur quatre, elles sont fausses. Il faut aussi éviter ce genre de procès”, a-t-elle expliqué sur le plateau de C Politique ce dimanche 10 janvier. Et de concéder : “Mais il y avait effectivement beaucoup de gens qui avaient entendu l’affaire arriver à leurs oreilles.” À la suite des révélations de Camille Kouchner, le parquet de Paris s’est saisi de l’affaire en ouvrant une enquête pour viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur un mineur de 15 ans et viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité, malgré le caractère prescrit du crime dont il est question. La police judiciaire parisienne est également prête “à identifier toute autre victime potentielle et à vérifier l’éventuelle prescription de l’action publique.” Dans le viseur de la justice, le politologue a démissionné de ses fonctions de président de la Fondation nationale des sciences politiques.

Crédits photos : Guillaume Gaffiot/Bestimage

Source: Lire L’Article Complet