Célébrités

“La pub du gouvernement” : le lapsus malencontreux d’EmmaCakeCup sur son live avec Gabriel Attal

Jeudi 14 janvier 2021, Quotidien dévoilait l’entretien d’EmmaCakeCup face au chroniqueur Paul Larrouturou. La créatrice de contenus a proposé un lapsus très étonnant en évoquant son live du 27 décembre 2020 avec Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement.

  • Gabriel Attal

Après avoir animé son tout premier live avec la célèbre YouTubeuse EnjoyPhoenix le 1er novembre 2020, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement qui succède à Sibeth N’Diaye, a enchaîné six autres entretiens filmés en direct avec des influenceurs pour évoquer la crise du coronavirus et la gestion de crise du gouvernement. Le 27 décembre 2020, c’est aux questions d’EmmaCakeCup, jeune créatrice de contenus de 24 ans, que Gabriel Attal répondait. Des échanges qui n’auraient donné lieu à aucune contrepartie financière pour les influenceurs comme l’a toujours affirmé Gabriel Attal. Et pourtant, lors d’un entretien accordé à Quotidien et diffusé jeudi 14 janvier 2021, Emma CakeCup a proposé un lapsus pour le moins malencontreux.

La compagne de Vlad Oltean s’est souvenue face au chroniqueur Paul Larrouturou de son face-à-face avec Gabriel Attal. Cette dernière a confié avoir été “contactée par mail sur mon mail professionnel par une jeune femme qui gère les réseaux sociaux de Gabriel Attal”. Le journaliste lui demande alors si elle a eu l’impression d’avoir été utilisée voire manipulée par le gouvernement. “Je ne pense pas qu’il y ait une manipulation dans tout ça, on a quand même une communauté. On est suivis par beaucoup de jeunes sur les réseaux sociaux. Je pense que c’est très important de les informer (…) beaucoup ne sont pas conscients de la gravité”, fait-elle savoir.

EmmaCakeCup rémunérée par le gouvernement ?

Un entretien qui a donné naissance à bon nombre de commentaires assassins sur les réseaux sociaux. On l’a notamment traitée de “collabo“. “Je ne suis pas la seule à avoir pris autant de violence parce que je ne suis pas la seule influenceuse à avoir fait la pub… “, commence-t-elle à répondre avant de se rendre compte de son lapsus, laissant sous-entendre qu’elle avait été rémunérée pour donner une bonne image du gouvernement. “Enfin “fait la pub”, pas du tout, c’est un lapsus… pardon”, surenchérit-elle, très gênée. Elle continue à affirmer ne pas avoir été “rémunérée” pour ce live.

Source: Lire L’Article Complet