Célébrités

Khloé Kardashian : pourquoi elle aime retoucher ses photos

Tout a commencé lors du week-end de Pâques : une photo de Khloé Kardashian en bikini était postée par erreur par un assistant sur son compte Instagram. Aussitôt publiée, aussitôt supprimée. Le problème ? Elle n’était pas retouchée. Le clan Kardashian se met alors en ordre de bataille afin que le cliché disparaisse d’internet, à l’aide de menaces de poursuites judiciaires pour quiconque ne la supprimera pas.

Lire aussi >> Histoire d’une tenue : la robe effet mouillé de Kim Kardashian au MET Gala 2019

Mais pourquoi une telle guerre pour un simple cliché ? Khloé Kardashian a fini par s’exprimer sur son compte Instagram. Elle a publié plusieurs vidéos d’elle, montrant son corps, accompagné d’un long texte :  « Hé les gars, c’est moi et mon corps non retouchés et non filtrés. La photo qui a été publiée cette semaine était magnifique. Mais en tant que personne qui a lutté avec l’image de son corps toute sa vie, quand quelqu’un prend une photo de vous qui n’est pas flatteuse, avec un mauvais éclairage ou qui ne montre pas votre corps tel qu’il est après avoir travaillé d’arrache-pied pour en arriver là – et ensuite le partage avec le monde – vous devriez avoir le droit de demander qu’il ne soit pas publié – peu importe qui vous êtes. » 

https://www.instagram.com/p/CNY29zthNif/

Voir cette publication sur Instagram

Khloé Kardashian continue en expliquant qu’elle a dû faire face, toute sa vie, aux jugements des autres à propos de son corps et de ce à quoi il devrait ressembler. La star reprend quelques-unes des critiques auxquelles elle fait face chaque jour : « Khloé est la plus grosse des sœurs », « Khloé est la sœur la plus moche », « Son père ne doit pas être son père, elle est tellement différente ». Une situation qui a énormément joué sur sa confiance en elle : « C’est comme ça que j’ai été conditionnée à ressentir, que je ne suis pas assez belle juste en étant moi. »

Khloé Kardashian ne s’en cache donc pas : elle aime mettre « un joli filtre, un bon éclairage et faire quelques retouches ici ou là » sur ses photos de la même manière qu’elle « se maquille, se fait les ongles ou met une paire de talons pour se présenter au monde ». Elle termine : « Mon corps, mon image et ce à quoi je ressemble comment je décide de le partager est mon choix. Personne ne doit décider pour moi ce qui est acceptable ou ce qui ne l’est pas. »

Source: Lire L’Article Complet