Célébrités

Joe Biden atteint d'Alzheimer ? Ses boulettes inquiètent

Ce mardi 3 novembre, Joe Biden a commis une série de lapsus embarrassants devant un groupe de supporters réuni à Philadelphie. Un comportement qui interroge, alors que le candidat à la Maison Blanche est coutumier des bévues, comme l’a souligné ce jeudi 5 novembre le journaliste Nicolas Poincaré sur le plateau de BFMTV.

Joe Biden souffre-t-il de démence ? C’est en tout cas ce que Donald Trump a sous-entendu tout au long de sa campagne. Il est vrai que “Sleepy Joe”, comme le surnomme le Républicain, multiplie les gaffes ces derniers temps. Ce mardi 3 novembre, le candidat démocrate s’est ainsi emmêlé les pinceaux, mégaphone en main, devant un groupe de supporters réuni à Philadelphie. Une séquence inquiétante sur laquelle est revenue le journaliste Nicolas Poincaré sur le plateau de BFMTV ce jeudi 5 novembre.

L’ancien vice-président de Barack Obama, désireux de présenter ses proches à la foule, a introduit son fils, Beau, décédé en 2015, avant de confondre ses petites-filles.Voici mon fils Beau Biden, que beaucoup parmi vous ont aidé à élire au Sénat du Delaware. Voici ma petite-fille Natalie“, s’est-il enthousiasmé en prenant par les épaules une autre de ses petites-filles prénommée Finnegan. “Ah non, attendez, ce n’est pas la bonne“, a-t-il alors réagi, se rendant compte de sa méprise. Des images “hallucinantes” qui interpellent. “Il y a tout de même un problème“, soupire Nicolas Poincaré, et de poursuivre : “les Américains (…) risquent de passer quatre ans, si Joe Biden est élu, à se demander si leur président est atteint d’Alzheimer… C’est tout de même un petit peu embêtant“.

Joe Biden introducing his granddaughter:

“This is my son Beau Biden who a lot of you helped elect to the senate in Delaware. This is my granddaughter, Natalie. Oh no wait, I got the wrong one.”pic.twitter.com/zYjGdA1iwt

“Dans un monde qui perd la tête, nous n’avons pas besoin d’un président qui a déjà perdu la sienne”

Simple étourderie ou symptôme annonciateur ? Une chose est sûre, les bévues à répétition de Joe Biden ont fait les choux gras de Donald Trump. Ancien bègue, le politique âgé de 77 ans trébuche parfois encore contre les mots. Un handicap dont le Républicain n’a pas hésité à se servir pour laisser sous-entendre que son adversaire perdait la mémoire. Est-ce que Joe Biden a les capacités mentales pour garder l’Amérique en sécurité ? Est-ce que Joe Biden est cohérent ? Est-ce que Joe Biden souffre de démence ?, interrogeait une publicité d’un groupe pro-Trump en juin dernier, et de rappeler la prétendue sénilité du démocrate : “Dans un monde qui perd la tête, nous n’avons pas besoin d’un président qui a déjà perdu la sienne“. Des sous-entendus dont préfère faire fi Joe Biden, bien décidé à ne pas jouer le jeu de l’actuel président américain.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet