Célébrités

Joachim de Danemark victime d’un AVC : il a quitté l’hôpital de Toulouse

Vendredi 24 juillet 2020, le prince Joachim de Danemark avait été admis en urgence à CHU (Centre hospitalier universitaire) de Toulouse, où il avait été opéré d’un caillot sanguin au cerveau. Le palais royal a annoncé dans l’après-midi du 4 août qu’il a quitté l’hôpital, sa santé lui permettant de rejoindre ses proches.

Le prince Joachim de Danemark est sorti de l’hôpital de Toulouse, dans le sud-ouest de la France, dans la soirée du lundi 3 août 2020. La nouvelle a été annoncée mardi 4 août par le palais royal. Le fils cadet de la reine Margrethe II, âgé de 51 ans, avait été admis en urgence au CHU (Centre hospitalier universitaire) de Toulouse le 24 juillet dernier et avait été opéré dans la foulée d’un caillot de sang au cerveau. “Les médecins sont d’avis que la santé de son altesse royale s’est améliorée au point de lui permettre de sortir de l’hôpital“, a précisé la cour. Le prince est retourné au château de Cayx, propriété de la famille royale dans le Lot, terre d’origine de son père d’origine française, Henrik de Danemark, où il avait fait son malaise le 24 juillet.

Colonel de réserve, le prince vient de passer une année de formation à Paris au Centre des Hautes études militaires (CHEM) et à l’Institut des Hautes études de la Défense nationale (IHEDN) à l’Ecole militaire. Il devait prendre ses fonctions à la rentrée en tant qu’attaché de défense à l’ambassade du Danemark à Paris, pour une durée prévue de trois ans.

Joachim de Danemark n’est plus que sixième dans l’ordre d’accession au trône depuis la naissance des quatre enfants de son grand frère, le prince héritier Frederik.

Quant à savoir s’il aura des séquelles de son AVC, la réponse est non. “Le diagnostic des médecins est désormais que le prince Joachim n’aura pas de conséquence physique ou d’autres séquelles des suites de son caillot sanguin“, avait communiqué le palais royal le 28 juillet dernier. Le caillot cérébral à l’origine de son AVC était “dû à une dissection soudaine d’une artère, et l’équipe médicale estime que le risque de rechute est très faible, une fois l’artère soignée“, avait précisé le palais.

Source: Lire L’Article Complet