Célébrités

Jean-Marie Bigard en larmes : l'humoriste confie le plus grand regret de sa vie

Ce 6 septembre, Jean-Marie Bigard s’est confié sur sa vie, dans Sept à huit. Le moment d’un bilan parfois heureux et parfois empreint de regrets… Notamment lorsqu’il s’agit de ses parents, morts alors qu’il était encore jeune homme.

Jean-Marie Bigard

Lola Marois

Jean-Marie Bigard est un homme ambitieux. Après avoir rempli les plus belles salles de spectacle de France, l’humoriste veut se présenter à la prochaine élection présidentielle. Si beaucoup ont d’abord cru à une blague, le comédien semble déterminé à obtenir les 500 parrainages de maires afin de pouvoir devenir officiellement candidat. “Spontanément, des maires m’ont déjà contacté, a-t-il révélé. Ils m’ont dit qu’ils étaient ok. Quel kiff ce serait d’avoir mes 500 signatures avant tout le monde ! Ça serait du sport ! Je m’adresse à tous les maires de tous les villages, de toutes les villes : donnez-moi votre signature ! Merci d’avance !”. Et même s’il n’obtient pas toutes ces signatures, Jean-Marie Bigard est déjà le futur président dans l’oeil de sa fille, Bella. Issue de son union avec l’actrice Lola Marois, elle semble déjà très fière de son père : “Faites des enfants, j’vous jure. C’est super chiant, il n’y a aucun souci. Mais faites des enfants, c’est le plus beau cadeau que vous pouvez vous faire”, a-t-il confié après avoir découvert un dessin de sa fille l’associant déjà au rôle présidentiel.

Des parents partis trop tôt

Une fierté qu’il aurait aimé voir dans l’oeil de ses parents. Après avoir grandi auprès de son père et sa mère qui étaient très travailleurs, Jean-Marie Bigard les a malheureusement perdus alors qu’il était encore jeune et loin de la gloire. Quand il n’a que 20 ans, sa mère meurt des suites d’un cancer. Elle qui ne portait que des “robes ridicules, des rideaux“, selon l’artiste, aurait aimé voir son fils triompher. Un an plus tard, c’est son père qui décède, assassiné, comme il l’a confié aux caméras de Sept à huit, sur TF1 ce 6 septembre. L’humoriste a un grand regret face à ces deux immenses pertes : ne jamais avoir pu gâter et couvrir de cadeaux ses deux parents qui avaient tant travaillé : “J’ai été multi-millionnaire et je n’ai pamais pu la couvrir de cadeaux. Et mon père m’aurait connu au moment de ma gloire, il aurait été très fier je crois. Il aurait pleuré comme moi je pleure tout le temps“, a-t-il avoué avec les larmes aux yeux. Un regret indélébile.

Source: Lire L’Article Complet