Célébrités

Jean-Jacques Bourdin écarté : le pied de nez de sa femme Anne Nivat

Après dix-neuf ans passés aux manettes des matinales de RMC et de BFMTV, Jean Bourdin a dû céder sa place à Apolline de Malherbe. Une décision qu’a du mal à accepter son épouse, la reporter Anne Nivat, qui a une nouvelle fois commenté son éviction sur Twitter ce mardi 1er septembre.

La pilule a du mal à passer pour Anne Nivat. La reporter de guerre, qui partage la vie de Jean-Jacques Bourdin depuis seize ans, peine encore à réaliser son éviction des matinales de RMC et de BFMTV au profit de la journaliste Apolline de Malherbe. Alors que BFMTV publiait ce lundi 31 août ses audiences pour le mois d’août, l’écrivaine en a profité pour faire un pied de nez aux détracteurs du journaliste politique.

Désolée pour ceux qui ne l’aiment pas… mais Jean-Jacques Bourdin reste le meilleur le matin !!! La preuve avec les chiffres qui augmentent, a-t-elle écrit en légende d’un post de la chaîne d’info en continu qui révèle que l’émission Bourdin direct a gagné 2,9 points de part d’audience et 106 000 téléspectateurs sur un an. Une jolie revanche pour Anne Ninat qui n’a eu de cesse de défendre son mari depuis l’annonce de son éviction en juin dernier.

Désolée pour ceux qui ne l’aiment pas….🥰🥰🥰🤣🤣🤣 mais @JJBourdin_RMC reste le meilleur le matin!!!!! La preuve par les chiffres qui… augmentent. Bon, à part ça, il se passe quoi pour cette #rentrée? https://t.co/n11OGQSkgV

Pas beaucoup de gratitude”

Invitée sur le plateau de C à Vous, Anne Nivat n’avait pas mâché ses mots, déclarant : “Ce qui est important c’est ce que Jean-Jacques a fait, vous savez on est dans un métier où il n’y a pas beaucoup de gratitude, et puis, tout le monde a la mémoire courte”, et de poursuivre, “On parle de lot de consolation avec l’interview politique. C’est, depuis la création de la chaîne BFMTV, la meilleure audience, tous les jours que Dieu fait. Est-ce que ça serait ça un lot de consolation ? Je pense surtout que personne n’a envie de se passer de Jean-Jacques Bourdin pour l’interview politique sinon ça serait un désastre.” Pour sa dernière, très ému, le principal intéressé avait tenu à rendre un hommage appuyé à celle sans qui il n’aurait “jamais réussi ce qu’il a réussi“. Un couple soudé dans l’adversité

Crédits photos : OLIVIER BORDE / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet