Célébrités

Jean Imbert : très critiqué pour son arrivée au Plaza Athénée, il réplique

Jean Imbert passe déjà sur le grill : à peine nommé chef du Plaza Athénée, le prestigieux palace parisien, il est exposé au feu des critiques. L’ancien gagnant de Top Chef, touché, a répondu à ceux qui estiment qu’il n’aurait pas dû succéder à Alain Ducasse.

Jean Imbert

Alain Ducasse

Le mercato du monde de la gastronomie parisienne ne manque pas de piquant cette année. Après deux décennies au Plaza Athénée, Alain Ducasse a laissé sa place à un chef que bien des gourmets parisiens n’attendaient pas : Jean Imbert, gagnant de la troisième saison de Top Chef, ami des stars et restaurateur à succès. Si la rumeur bruissait depuis plusieurs semaines, son officialisation ce mardi 15 juin a fait grincer des dents. Propulsé chef des cuisines de l’ensemble de l’hôtel, il est sévèrement critiqué avant même d’avoir présenté sa carte. Un climat tendu qu’un « expert des grandes tables françaises » résume dans Challenges : « L’arrivée de Jean Imbert n’est pas un choix cohérent, c’est comme demander à un rocker de faire un concert à l’Opéra de Paris », s’agace-t-il. Critiqué pour son absence d’étoiles au guide Michelin, jugé trop « bling-bling » et jet-set, Jean Imbert encaisse les coups. Comme il l’a déclaré ce 15 juin sur Instagram, il a l’habitude : cela fait 20 ans qu’on lui répète qu’il n’a « pas les épaules » pour tous ses projets.

Jean Imbert assure avoir été adoubé par Alain Ducasse

« Depuis que la rumeur court, je n’ai presque entendu que cela, que c’était impossible. Mais dans ce monde, un autodidacte né et ayant grandi en banlieue parisienne sans personne de sa famille dans la cuisine, sans soutien particulier et sans être du “sérail”, peut avant 40 ans prendre la succession du plus grand chef actuellement sur la planète », a déclaré le cuisinier de 39 ans sur Instagram ce 15 juin. Succéder à Alain Ducasse est pour lui un rêve qui se réalise. Mais il reste sur ses gardes : comme en témoignent les vives réactions qui ont accompagné l’annonce de son arrivée au Plaza Athénée, personne ne lui fera de cadeaux. « Bien entendu beaucoup de gens vont douter de mes capacités pour ce poste et il faudra que cela soit exceptionnel pour paraître tout juste bien, a-t-il écrit. Mais avant de dire et d’écrire que je ne vais pas être à la hauteur, on pourrait peut-être attendre de voir mon projet et me laisser une chance, non ? »

Le chef a tenu a préciser qu’il avait le soutien de son prédécesseur dans ce nouveau défi. Jean Imbert assure avoir vu Alain Ducasse en mai dernier, et que ce dernier le considère comme « le meilleur choix » pour reprendre les cuisines du Plaza Athénée. « Il est heureux que ce soit moi pour la suite », a déclaré Jean Imbert, ravi d’avoir pu bénéficier des « précieux conseils » du maître avant de prendre ses fonctions. Ecartant les critiques, le chef préfère penser aux « larmes dans les yeux » de ses parents lorsqu’il leur a annoncé la bonne nouvelle, et imaginer quelle aurait été la réaction de sa grand-mère, tout récemment disparue. « Elle aurait sûrement été très fière de moi », a-t-il écrit, rappelant à ses abonnés que « tout est possible ». La preuve avec son arrivée au Plaza Athénée.

https://www.instagram.com/p/CQItVc1LnU7/

A post shared by Jean (@jeanimbert)

Source: Lire L’Article Complet