Célébrités

Jacques Martin, un "monstre" selon son ex-femme et pire encore…

Jacques Martin était-il l’ami des enfants… et l’ennemi des plus grands ? Selon Pierre-Jean Chalençon, l’ex-épouse de feu l’animateur de l’École des fans l’a qualifié de "monstre" qui changeait de visage lorsque les lumières s’éteignaient.

Jacques Martin : sa “douleur” éternelle

Des propos corroborés par les confidences de Marion Game, cocasse interprète de Huguette dans Scènes de Ménage, qui a été la compagne de Jacques Martin de 1968 à 1972.
Dans Ça commence aujourd’hui, sur France 2, elle avait raconté que l’animateur a longtemps été frustré de ne pas avoir percé sur les planches :  “Il était jaloux de ma carrière. Il le vivait comme une rivalité. Je représentais son échec, il n’était pas fait pour le théâtre. (…) Je ne l’ai pas quitté pour ça. Mais je l’ai quitté parce que c’était impossible à vivre. Il était en douleur tout le temps. Sa notoriété ne le nourrissait pas. Ça ne l’intéressait pas. Il voulait être acteur.

Jacques Martin, “égocentrique” mais “généreux”

Même le journaliste Pierre Bonte, qui faisait partie de son équipe dans l’émission Le Petit Rapporteur, a témoigné du caractère ardu de Jacques Martin. “Il était insupportable. Il était tellement égocentrique qu’il était souvent odieux avec ses collaborateurs et les gens avec qui il vivait. Il fallait le prendre comme ça. C’était quelqu’un à part“, a-t-il raconté dans son ouvrage C’était le bon temps.

Et d’ajouter : “Jacques Martin n’avait pas d’amis. Il était complice avec Collaro, avait un médecin confident, mais semblait se défier de l’amour et de l’amitié qu’il inspirait. Il était malheureux car jamais content de lui. Ce qui ne l’empêchait pas d’être généreux ! Reste son talent : fabuleux.

Source: Lire L’Article Complet