Célébrités

« Il veut faire la couv’ de Elle » : Marine Le Pen cinglante avec Édouard Philippe

Ce mercredi 7 avril, Marine Le Pen a répondu aux questions de l’Association des journalistes parlementaires. Comme souvent, la présidente du Rassemblement National en a profité pour tacler certains de ses adversaires politiques. Cette fois, c’est l’ancien Premier ministre Édouard Philippe qui en a pris pour son grade.

A propos de


  1. Marine Le Pen


  2. Édouard Philippe

Marine Le Pen est connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Elle l’a encore prouvé ce mercredi 7 avril, à l’occasion d’un entretien accordé à l’Association des journalistes parlementaires, repéré par nos confrères de Politico. Lors de cette entrevue, la présidente du Rassemblement National en a profité pour tacler certains de ses rivaux à droite. Sans surprise, la fille de Jean-Marie Le Pen a réagi au retour d’Édouard Philippe sur la scène médiatique. “Je ne l’entends parler que de lui, de ses goûts musicaux, de ses goûts culinaires, c’est un certain dandysme”, a-t-elle commenté en évoquant celui qui a assumé sa passion pour Dire Straits et de Bruce Springsteen. Et d’ajouter cinglante : “On se demande ce qu’il cherche à faire, la couv’ de Elle ?”, s’est-elle interrogée, non sans ironie.

Régulièrement invité dans les médias pour parler de son nouveau livre Impressions et lignes claires, paru aux éditions Jean-Claude Lattès et co-écrit avec son vieil ami Gilles Boyer, Édouard Philippe n’a en effet pas parlé que de politique ces derniers temps. S’il a bien sûr évoqué son expérience à Matignon et est resté vague sur ses ambitions en vue de l’élection présidentielle de 2022, il a aussi partagé des anecdotes plus personnelles lors de ses passages télévisés, ce qui n’a visiblement pas échappé à Marine Le Pen.

Édouard Philippe craint par Marine Le Pen en vue de 2022 ?

Au sujet de l’élection présidentielle de 2022, Marine Le Pen préférerait pourtant affronter Emmanuel Macron plutôt qu’Édouard Philippe, a fait savoir L’Opinion fin mars, précisant que l’entourage de la présidente du Rassemblement Nationalvoit d’un très mauvais oeil les frémissements d’Édouard Philippe.” “Il ne faudrait pas que Macron tombe trop vite, Philippe est moins chiffon rouge”, a observé Philippe Olivier, stratège en chef du RN, auprès de nos confrères. Et un autre membre historique du parti de tacler l’actuel maire du Havre : “Le vote, c’est comme quand vous choisissez une Harley Davidson. Vous achetez du rêve, un mythe, un nom, un bruit de moteur… Et bien Macron ou Philippe, c’est la même marque : la loose.” Des propos qui ont le mérite d’être clairs…

Crédits photos : JB Autissier / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet