Célébrités

Gabriel Attal accusé d’avoir couvert l’organisation des dîners clandestins : démenti ferme du ministre

Gabriel Attal a-t-il “couvert” l’existence de dîners clandestins ? C’est ce qu’a affirmé une chroniqueuse des Grandes Gueules, sur RMC. Par le biais de son entourage, le porte-parole du gouvernement a une nouvelle fois démenti.

Pierre-Jean Chalençon

Gabriel Attal

C’est une polémique dont il se serait bien passé. Depuis plusieurs jours, le nom de Gabriel Attal est accolé à celui de Pierre-Jean Chalençon. Alors qu’il est lui-même accusé d’organiser des dîners clandestins, dans un pays où le couvre-feu et les restrictions interdisent la tenue de certains événements, le collectionneur avait assuré “croiser” des ministres dans des dîners clandestins. Par la suite, une vidéo datant de février montrait un Pierre-Jean Chalençon jovial présentant Gabriel Attal comme son “ami” qui “doit venir dîner prochainement”. Par la mise en lien de ces deux vidéos, le porte-parole du gouvernement a dû se justifier, niant connaître Pierre-Jean Chalençon et assurant ne jamais avoir été invité à dîner par l’ancien acheteur d’Affaire Conclue. Sauf qu’entre-temps, Marlène Schiappa a voulu soutenir son collègue. “Je veux défendre mon collègue Gabriel Attal parce que je ne veux pas le laisser calomnié, s’est exclamée Marlène Schiappa. Il y a effectivement eu une invitation et Gabriel Attal l’a refusée fermement”.

“Jamais été informé”

Problème : comme le soulignent de nombreux internautes, mais également L’Obs, si Gabriel Attal avait connaissance de ces dîners, il aurait dû les dénoncer, selon l’article 40 du code de procédure pénale. Cet article dit que “toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République”.

Dans Les Grandes Gueules, ce mercredi 7 avril, l’avocate Marie-Anne Soubré a regretté que, selon elle, Gabriel Attal a “un peu couvert” ces dîners clandestins, en ne les dénonçant pas. Le cabinet du porte-parole a réagi immédiatement, en envoyant un vif démenti à Olivier Truchot, le présentateur des Grandes Gueules, qui l’a lu en direct : “Contrairement à ce qu’a indiqué Marie-Anne Soubré ce matin, Gabriel Attal n’a jamais été informé de l’existence de dîners clandestins […] C’est scandaleux d’entendre dire sur une radio qu’il aurait couvert des dîners clandestins”.

Une invitation qui existe bien

A France Info, l’entourage du ministre a admis l’existence de cette invitation, faite par texto à un conseiller du ministre il y a deux mois, mais qu’elle “ne faisait référence ni à une date, ni à un événement en particulier”, et qu’elle “avait été immédiatement et évidemment déclinée par le conseiller en question en raison des restrictions liées au contexte sanitaire”.

Le porte-parolat du gouvernement réagit en direct aux propos de @soubremarieanne : "@GabrielAttal n'a jamais été informé de l'existence de #dinersclandestins". #GGRMC pic.twitter.com/bY7HMtDmUD

Source: Lire L’Article Complet