Célébrités

Fraude fiscale : Bar Refaeli écope d’une lourde amende et de travaux d’intérêt général

Plus de 600 000 euros d’amende et neuf mois de travaux d’intérêt général pour Bar Rafaeli, condamnée pour fraude fiscale. Sa mère était en prison depuis juillet dernier.

Fin du suspense pour Bar Rafaeli cinq ans après le début de l’affaire. En 2015, l’ex de Leonardo DiCaprio avait attiré l’attention des autorités israéliennes pour ne pas avoir déclaré ses revenus dans le pays pendant plusieurs années. Des faits que le mannequin avait reconnus, mais justifiés en précisant qu’il s’agissait de périodes où elle vivait à l’étranger la majeure partie du temps. Mais la justice locale ne l’a pas entendu de cette oreille. Le 20 juillet dernier, elle avait déjà été reconnue coupable. On lui reproche d’avoir donné de fausses déclarations concernant ses périodes de résidence à l’étranger pour éviter de payer les taxes israéliennes. Le retour de bâton est violent et la facture salée : une amende de 2,5 millions de shekels (610.000 euros), en plus du remboursement de ses arriérés fiscaux, et neuf mois de travaux d’intérêt général qui devraient débuter le 21 septembre, après le nouvel an juif, précise Le Figaro.

Cet accord de négociation de peine du top model de 35 ans qui a plaidé coupable a été approuvé par le Tribunal de Tel-Aviv ce dimanche 13 septembre d’après un compte rendu consulté par l’AFP. Bar Rafaeli réussit à éviter la prison contrairement à sa mère, Tzipi Refaeli, qui a elle aussi plaidé coupable, été condamnée à 16 mois de détention en plus d’une amende du même montant que celle de sa fille et du remboursement des arriérés fiscaux en juillet. La justice leur reproche d’avoir créé une résidence fictive pour tenter d’échapper au fisc local.

Une maman qui échappe à la prison

Les citoyens israéliens résidant à l’étranger n’ont pas l’obligation de déclarer leurs revenus perçus à l’extérieur du pays, mais ce système permissif n’autorise pas pour autant les fausses déclarations. Si Bar Rafaeli échappe à la prison, certains estiment que c’est peut-être en raison de sa récente maternité. La jeune maman a accouché d’un garçon en janvier. Un heureux événement qui aurait, selon certains poussé le Tribunal à être plus clément.

Crédits photos : Guillaume Gaffiot/Bestimage

Source: Lire L’Article Complet