Célébrités

Françoise Hardy "extrêmement déçue" par Emmanuel Macron : découvrez pourquoi

Jeudi 8 avril 2021, Françoise Hardy s’exprimait par téléphone dans l’émission C à Vous (France 5). Interrogée sur le sujet de l’euthanasie, la chanteuse a expliqué pour quelle raison elle en voulait beaucoup à Emmanuel Macron.

  • Françoise Hardy

Pour les défenseurs du droit de mourir dans la dignité, la journée du jeudi 8 avril 2021 a été très importante. Ce jour-là, l’Assemblée nationale débattait en effet autour de la proposition de loi pour une légalisation de l’euthanasie. Pour autant, c’est dans une ambiance très théâtrale, laissant peu de chance à l’ouverture d’un vote, que le débat a finalement eu lieu. Pour réagir à cette actualité, la chanteuse Françoise Hardy, qui milite pour l’euthanasie depuis de nombreuses années, s’est exprimée le même jour dans l’émission C à Vous sur France 5. Parlant par téléphone (très affaiblie, elle limite ses déplacements), la chanteuse a expliqué qu’elle était très en colère contre le Président de la République. “Je défends, tout le temps, depuis le début, quelqu’un comme Emmanuel Macron”, a-t-elle commencé, avant de poursuivre : “Mais je dois dire qu’après la fermeture de la centrale de Fessenheim qui m’a beaucoup, beaucoup déçue, c’est la deuxième fois que je suis extrêmement déçue par ce qui se passe. Il y a un rapport avec le gouvernement, forcément”. Un coup de gueule entendu par les autres invités de l’émission.

Françoise Hardy avait aidé sa mère à se faire euthanasier

La mère de Thomas Dutronc, âgée de 77 ans, se bat depuis de nombreuses années contre plusieurs cancers. Mardi 30 mars, sur les ondes de RTL, la chanteuse avait fait part de son souhait d’avoir le pouvoir de mettre fin à ses jours lorsque la douleur ne sera plus supportable. “Pour m’alimenter ça prend six heures par jour. Le reste du temps, je réponds aux mails, je fais des soins médicaux importants, je suis complètement asséchée de partout à cause des rayons. Ils m’ont traversé quarante-cinq fois la tête. Ils ont brûlé mes glandes salivaires…”, se lamentait-elle, évoquant les effets indésirables de la chimiothérapie qui lui gâchent l’existence. L’interprète du Large avait aussi confié que sa mère avait également eu une fin de vie difficile : “Ma mère a eu la maladie de Charcot qui est absolument insupportable. Ma mère a pu, avec ma complicité, se faire euthanasier. De savoir que son médecin pourrait l’aider et faire en sorte qu’elle soit euthanasiée quand elle ne voudrait plus continuer à vivre cette horrible maladie, ça a été un confort extraordinaire. Il faut que la France en fasse autant. Il faut faire cette loi”. Emmanuel Macron entendra-t-il le cri du cœur de Françoise Hardy ?

Source: Lire L’Article Complet