Célébrités

Francky Vincent accuse TF1 de racisme : "Il fallait montrer un peu l'Antillais paresseux, qui fait la sieste"

Certains événements sont difficiles à digérer, même 10 ans après. Francky Vincent n’oublie pas sa participation à la saison 3 de La Ferme Célébrités. Il accuse TF1 de racisme dans L’instant De Luxe diffusé sur Non Stop People, jeudi 5 novembre 2020.

Restez informée

On le connait surtout pour les tubes Fruit de la passion ou encore Tu veux mon zizi, mais le chanteur de zouk guadeloupéen a aussi marqué les esprits lors de sa participation en 2003 à la troisième saison de La Ferme Célébrités. Pour Francky Vincent, qui s’est offert une cure de jeunesse, le souvenir de ce programme télévisé diffusé par TF1 reste impérissable. Invité dans l’édition du jour de L’instant De Luxe, sur Non Stop People, l’auteur-compositeur, qui assume son franc-parler, n’a pas hésité à pointer du doigt le montage de l’émission, dont les propos ont été rapportés par nos confrères de Télé Loisirs. “Il fallait montrer un peu l’Antillais paresseux, qui fait la sieste (…) Il y avait des clichés comme ça, affichés à l’écran. Mais moi ça ne m’atteint pas. On était sur TF1, il fallait faire de sorte que les gens parlent de l’émission. Il faut un peu de sensationnel, des choses avec des clichés accomplis au sein du programme” dénonce celui qui s’est lancé en politique, visiblement encore touché par le tournage, “J’ai laissé faire la chaîne. Le montage est fait pour ça. On va faire en sorte que ce ne soient que les choses cons qui passent, alors qu’entre temps vous avez dit des choses intelligentes”.

Francky Vincent attire l’attention sur le comportement de David Charvet

Il ne s’est pas fait que des amis. En plus de son coup de gueule contre Endemol, la société de production en charge de La Ferme Célébrités, Francky Vincent s’attaque aussi aux autres candidats. “J’ai considéré que j’avais affaire à deux abrutis”, déclare-t-il à Jordan de Luxe, visant explicitement David Charvet et Gregory Basso “Il y a eu beaucoup de comportements, hors-caméra, qui m’ont fortement déplu. Ce sont des gens qui m’ont pris en grippe. David Charvet m’a dit un jour : ‘je vais balancer toutes tes affaires par la fenêtre’. Je lui ai dit : ‘mais pour qui tu te prends ? Tu t’adresses à un Antillais, Francky Vincent, qui a du caractère, qui peut facilement te prendre et te balancer par la fenêtre'”. Les propos n’ont pas encore fait réagir les principaux concernés.

Source: Lire L’Article Complet