Célébrités

Fabienne Carat : "Je suis arrivée à Paris avec ma valise en carton"

Fabienne Carat irradie l’écran dans la 14e saison de la série Section de Recherches, sur TF1, le jeudi soir. La comédienne de 41 ans nous explique son départ de "Plus Belle La Vie" et se confie sur l’amour, son expérience dans DALS, ses débuts compliqués…

Une publication partagée par FABIENNE CARAT (@fabienne_carat)

Était-ce un changement rafraîchissant par rapport à Plus Belle La Vie ?
Fabienne Carat :
A cette époque, je tournais entre les deux séries, c’était une période très intense mais galvanisante. J’étais très heureuse d’arriver sur un nouveau décor, avec de nouveaux acteurs, une nouvelle équipe… 

Comment avez-vous vécu le départ de Plus Belle La Vie ?
Fabienne Carat :
Je n’ai pas arrêté Plus Belle La Vie parce que j’en avais marre, mais parce que j’avais passé le cap des 15 ans et je voulais me lancer dans de nouvelles aventures. Je remercie le public même si je sais qu’une grande partie est triste, j’ai reçu plein de messages adorables de la part de fans, ils sont très compréhensifs. Je leur dis que je suis toujours là, je ne suis pas morte (rires). Et l’aventure continue sur d’autres projets ! Rien n’est rompu. 

“J”adorerais jouer dans un film comme La La Land”

Jeanne Lorieux ou Samia Nasri : de quel personnage vous sentez-vous le plus proche ?
Fabienne Carat :
Je me reconnais dans le côté parfois introverti de Jeanne. Sur scène, je fais ressortir mon aspect extraverti, mais je suis plutôt portée sur l’introspection. Mais son caractère est assez éloigné du mien et je pense que j’ai côtoyé Samia pendant tant d’années que je suis plus proche d’elle. Ce que j’adore chez Jeanne Lorieux, c’est qu’elle se moque complètement de ce que l’on pense d’elle, et c’est le contraire de l’artiste… qui a envie d’être aimé! 

Préférez-vous vous glisser dans la peau de personnages qui ne vous ressemblent pas ?
Fabienne Carat :
Pas forcément. J’adorerais jouer dans un film à la Lalaland, un rôle de chanteuse ou comédienne. J’ai beaucoup aimé ce film! Le parcours d’un artiste est tellement riche, triste, heureux… Nos émotions sont des montagnes russes, nous sommes d’une extrême sensibilité. Nous sommes des éternels enfants! 

  • Fabienne Carat quitte Plus Belle La Vie : amour, maternité, racisme

    Après 15 ans de bons et loyaux services, Fabienne Carat a choisi de prendre son envol loin de "Plus Belle la Vie". Retour sur le parcours de cette comédienne au grand cœur, qui croit en son destin et à la vie…

“Je suis une heureuse célibataire”

Parlez-nous de votre spectacle L’Amour est dans le Prêt, qui est sorti en DVD, et qui aborde les thèmes délicats de cette période : l’amour, le logement…
Fabienne Carat :
L’Amour est dans le Prêt, c’est un mix de ma vie personnelle et de ce que j’ai pu observer chez des copines, dans mon entourage… Effectivement, en ce moment, on est au cœur du sujet, même si j’avais enregistré mon spectacle bien avant la pandémie, la sortie du DVD tombe à pic! Sur la question du logement, certains se sont trouvés soit à améliorer leur intérieur pendant qu’ils étaient enfermés chez eux. C’est ce que j’ai fait avec ma sœur Carole, durant le premier confinement. Elle a lancé un projet baptisé “déco chez toi”. Les gens lui ont envoyé des photos de leur logement, et elle leur proposait à distance des projections 3D, des idées, pour améliorer leur intérieur avec peu de frais.
Quant au sujet de l’amour, pour ceux qui sont entrés dans le confinement célibataires, c’était un enfer (rires). Pas de rencontres, pas de vie sociale, peu de possibilités de se projeter… 

C’est votre cas ?
Fabienne Carat :
En ce qui me concerne, je suis une heureuse célibataire (rires)!

https://www.instagram.com/p/CKuVWoei6p2/

Une publication partagée par FABIENNE CARAT (@fabienne_carat)

“Connecter ma tête et mon corps, ce n’est pas mon fort”

Dans votre livre, vous avez fustigé certaines méthodes de DALS. Regrettez-vous d’y avoir participé ?
Fabienne Carat :
Avec le recul, je ne retiens que le positif. J’ai eu une énorme chance de participer à cette aventure, d’avoir été jusqu’aux quarts de finale, alors que je ne savais pas du tout danser! Mais il est vrai que j’aurais aimé que la production ait plus confiance en moi, moi qui en manque déjà beaucoup… Je mets beaucoup de temps avant de me sentir à l’aise, et connecter ma tête et mon corps, ce n’est pas vraiment mon fort (rires)!
Mais j’ai appris énormément, cela m’a initié à faire du sport plus régulièrement, j’ai développé ma mémoire… Je suis riche de cette aventure, qui m’a permis de me surpasser.

Vous avez connu la célébrité presque instantanément avec votre rôle dans Plus Belle La Vie. Les lumières des projecteurs ne vous ont-elles jamais fait perdre pied ?
Fabienne Carat :
Pas vraiment, je suis extrêmement fière de mon parcours. Je viens d’un petit village de 100 habitants, je ne connaissais personne dans le métier, et je suis arrivée à Paris avec ma valise en carton, rien dans les mains. Les premiers mois, j’étais logée dans un foyer de bonnes sœurs, puis j’ai réussi à avoir un petit appart’ de 11m2… et j’étais la plus heureuse du monde. J’étais forte de mon BTS hôtelier et j’ai pu trouver du travail en claquant des doigts, cumuler plusieurs jobs dans le domaine pendant quelques mois, avant de commencer l’école de théâtre…

https://www.instagram.com/p/CKOZrFBAdwZ/

Une publication partagée par Carole CARAT (@carole_carat)

“Je me suis déjà retrouvée dans des guet-apens”

Avez-vous des regrets concernant votre parcours ?
Fabienne Carat :
Aucun! J’ai commencé en bas de l’échelle, j’y suis allée petit à petit, je n’ai marché sur personne, je n’ai jamais fait de trucs bizarres pour avancer, je peux me regarder dans une glace. Je suis restée la petite fille que j’étais.
J’ai commencé par des petits rôles au cinéma, mais je n’aurais jamais pensé que ce serait aussi long d’en refaire! En France, lorsque l’on est dans une série, il est compliqué de faire d’autres choses à côté. Je serais curieuse de savoir quel aurait été mon parcours si je n’avais pas joué dans Plus Belle La Vie

Vous racontiez dans votre livre Danse Avec La Vie le harcèlement dont vous avez été victime dans Plus Belle La Vie. Est-il difficile d’évoluer dans le milieu de la comédie en tant que femme ?
Fabienne Carat :
Dans Plus Belle La Vie, j’ai effectivement rencontré un réalisateur qui était très compliqué avec moi, mais Dieu merci, je n’ai pas vécu d’autres mésaventures de ce genre.
Lors de castings, je me suis déjà retrouvée dans des petits “guet-apens”, mais j’ai réussi, grâce à mon instinct, à ne jamais tomber dans la gueule du loup. Je n’ai jamais cédé à de quelconques avances de gens haut placés pour décrocher un rôle. Ma carrière a peut-être avancé moins vite et j’ai perdu des rôles au cinéma, mais au moins, je peux en être fière!

https://www.instagram.com/p/CKd7b0XHdM6/

Une publication partagée par FABIENNE CARAT (@fabienne_carat)

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Aucune chance que Samia ne revienne un jour au Mistral ?
Fabienne Carat :
Oui, je pense que je ne reviendrai pas! Cette aventure a duré 15 ans, la page est tournée pour moi. Mais je n’en garde que de bons souvenirs! 

Source: Lire L’Article Complet