Célébrités

Emmanuel Macron : son discret meilleur ami, Henry Hermand

Ajoutez cet article à vos favoris en cliquant sur ce bouton !

Dans Les Macron du Touquet-Élysée-Plage, livre de Marie Huret et Renaud Dély sorti il y a tout juste un mois, on en apprend un peu plus sur le discret meilleur ami d’Emmanuel Macron, Henry Hermand.

  • Emmanuel Macron
  • Brigitte Macron

C’est un homme de l’ombre qui a propulsé son poulain dans la lumière. Alors qu’en 2002, le futur président de la République, Emmanuel Macron, est un simple stagiaire de 24 ans invité à une réception à la préfecture de l’Oise, il fait la rencontre d’un homme qui va littéralement bouleversé son destin : un certain Henry Hermand. Inconnu du grand public, l’homme alors âgé de 78 ans a fait carrière dans la grande distribution et compte désormais investir sa fortune dans ce qu’il considère comme “la relève”. À l’époque, Emmanuel Macron et Brigitte Trogneux ne sont toujours pas mariés mais l’ancien résistant mettra tout en oeuvre pour leur offrir le mariage de leurs rêves. Il en sera même le témoin. Hôtel Westminster au Touquet, repas signé des plus grands chefs étoilés… rien n’est trop beau pour son petit protégé. Mais comment un tel coup de foudre amical a-t-il pu avoir lieu ?

Emmanuel Macron : “le dauphin qu’il n’a pas eu”

Comme le racontent Marie Huret et Renaud Dély dans Les Macron du Touquet-Élysée-Plage publié aux éditions Seuil en juin dernier, Henry Hermand a tout de suite vu en Emmanuel Macron le futur résident du palais de l’Elysée, au point de le crier sur tous les toits : “Vous allez marier le prochain président de la République !”, avait-il balancé au chef d’orchestre du mariage du couple Macron. Pourtant, le jeune khâgneux n’a toujours pas soufflé sa 30e bougie. Un détail pour son nouveau pygmalion qui voit son destin déjà tout tracé : “Emmanuel, toujours en quête d’une figure paternelle, trouve son mentor, Henry, qui entretient des relations conflictuelles avec ses héritiers… le dauphin qu’il n’a pas eu. Il apprécie la vivacité du logiciel Macron, loue son aisance instinctive qui vous donne l’impression d’être son meilleur ami. Il lui prédit un destin exceptionnel”, peut-on lire dans Les Macron du Touquet-Élysée-Plage.

En tant que véritable soutien moral et financier d’Emmanuel Macron, Henry Hermand va prendre sa carrière professionnelle très au sérieux, au point de lui offrir son carnet d’adresses sur un plateau d’argent. Il est l’un des premiers à accepter de financer le mouvement En marche ! à son lancement, lui prêtant par ailleurs des locaux parisiens pour réunir les futurs marcheurs. “Il n’a jamais pris une décision importante sans m’en parler”, affirmait l’homme d’affaire dans Le Monde quelques mois avant sa mort. En effet, Emmanuel Macron a suivi au doigt et à l’oeil tous les précieux conseils de son “père spirituel” en lui confiant les moindres détails de son intimité.

Entre paternalisme et infantilisme

Deux mois avant sa mort, Henry Hermand accordera une interview au Point qui sera, par la suite, très critiquée. Interrogé sur les choix de sa jeune pousse politique rencontrée quatorze ans plus tôt, l’homme d’affaires avait largement réfuté le fait qu’Emmanuel Macron serre trop de mains dans les bains de foule. Quid de ses choix politiques ? Henry Hermand ne les défend pas plus : “Il a fait apparaître Chevènement comme parrain alors qu’il était le pire ennemi de Rocard ! Emmanuel est trop jeune pour avoir connu ces périodes, il a besoin d’être recadré sur des connaissances historiques !” Mais ce n’est pas tout.

Henry Hermand est également revenu sur le rôle primordial qu’a joué Brigitte Macron dans la carrière de son époux, dans un ton jugé infantilisant par les opposants politiques de l’époque : “Elle a orienté ses lectures, joué un rôle dans ses cercles d’amis, veillé à ce qu’il ne se disperse pas”, avait-il confié au Point. L’homme d’affaire millionnaire aurait pu s’arrêter là mais c’était sans compter son humour grinçant à l’égard de son poulain : “Il n’a pas, au contraire de la majorité des gens brillants de son âge, multiplié les copines ! Cela a joué un rôle important dans son travail ! Il n’a pas été sollicité… ou du moins, il a refusé.”

Deux mois après cette interview, Henry Hermand décède et ne verra donc jamais son petit protégé accéder à la présidence de la République. Au moment de sa mort, Emmanuel Macron lui dédiera ces quelques mots : “J’ai beaucoup de tristesse, c’est quelqu’un qui a beaucoup compté pour moi par ses conseils. C’était surtout un ami…”

À lire aussi : Emmanuel Macron : cette attention qui a “beaucoup touché” Nicolas Sarkozy et Carla Bruni

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet