Célébrités

Emmanuel Macron : ce rappel à l’ordre reçu quand il était à l’ENA

Emmanuel Macron est issu de la promotion Léopold-Sédar-Senghor de l’ENA qui a fait parler jusque dans les rangs du gouvernement de l’époque.

A propos de


  1. Emmanuel Macron

Avant d’être élu président de la République, Emmanuel Macron est passé par la case ENA. Entre 2002 et 2004, le chef de l’État a poursuivi ses études à l’École Nationale d’Administration de Strasbourg dans la promotion Léopold-Sédar-Senghor. Dans cette dernière, 75 élèves, dont Emmanuel Macron, avaient déposé un recours devant le Conseil d’État pour annuler le classement final, étant donné que l’un des sujets de l’examen final avait déjà été abordé par certains élèves. Auprès du Parisien, cet événement fait dire à Gaspard Gantzer, ancien conseiller du président François Hollande, qu’il s’agit de l’une des promotions “un peu turbulentes dans l’histoire de l’école”, ajoutant que chacun des élèves avait écopé d’un rappel à l’ordre du ministre de l’époque, Renaud Dutreil.

Ironie du sort, ancien élève de l’ENA , institution chargée d’assurer la sélection et la formation des hauts fonctionnaires de l’État, Emmanuel Macron l’a désormais dans le viseur en tant que président de la République. “Est-ce que notre haute fonction publique ressemble à la société que nous sommes ? Non. Dans notre recrutement et notre formation, nous avons plutôt reculé durant cette dernière décennie : ce ne sont plus des filières méritocratiques où, quand on vient d’une famille d’ouvriers, de paysans, d’artisans, on accède facilement à l’élite de la République”, avait-il ainsi lancé le 25 avril 2019.

L’ENA remplacée par l’ISP

Ce jeudi 8 avril, Emmanuel Macron est passé à l’action. Il a annoncé la suppression de l’ENA pour la remplacer par un “Institut du Service public” (ISP) qui regroupera treize écoles de la haute administration et du monde universitaire. Cette nouvelle école de formation aura pour mission de “sélectionner des profils moins déterminés socialement” a indiqué le Président français avant d’évoquer une réorganisation en profondeur du recrutement, de l’enseignement et du mode de classement des élèves. La première promotion de l’Institut du Service public pourrait être recrutée à partir du 1er janvier 2022.

Article écrit avec la collaboration de 6Médias.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet