Célébrités

Dîners clandestins : le chef Christophe Leroy dément la présence de ministres

Suspecté d’avoir cuisiné pour des dîners clandestins au Palais Vivienne à Paris, Christophe Leroy a poussé un coup de gueule. Le chef a assuré via un communiqué qu’aucun “ministre n’a participé” aux événements décriés.

  • Pierre-Jean Chalençon

Le reportage de la chaîne M6 sur d’hypothétiques dîners clandestins organisés dans la capitale n’en finit pas de faire parler ! Le vendredi 2 avril 2021, le 19.45 diffusait une enquête sur le sujet et depuis, Pierre-Jean Chalençon est accusé d’avoir organisé des dîners clandestins au Palais Vivienne, dont il est propriétaire. L’ancien acheteur de l’émission Affaire Conclue affirmait même, voix trafiquée, qu’il lui était arrivé de dîner “avec un certain nombre de ministres”. Une histoire qui fait grand bruit et qui a poussé plusieurs membres du gouvernement à s’exprimer sur le sujet. Si le collectionneur fan de Napoléon n’a depuis eu cesse de démentir, voire même de parler de poisson d’avril, les langues se délient. Un témoin, qui affirme avoir été serveur à l’un de ces événements, a ainsi affirmé mercredi 7 avril sur le plateau de Touche pas à mon poste (C8) qu’il avait croisé un “homme politique en exercice” : “Je ne peux pas dire autre chose que le fait que c’est une personne qui a les cheveux gris. Donc il n’y en a pas 40.000 des hommes politiques qui ont des cheveux gris – au gouvernement, en ce moment”.

Le chef Christophe Leroy dénonce “un acharnement médiatique”

Pierre-Jean Chalençon a une nouvelle fois démenti ces accusations. Jeudi 8 avril, dans Morandini Live sur CNews, il a accusé le témoin d’être “un imposteur”. Mais il n’est plus le seul à s’exprimer sur cette affaire. Le chef Christophe Leroy, dont le domicile a été perquisitionné et qui est suspecté d’avoir cuisiné pour ces dîners clandestins, s’est exprimé par le biais d’un communiqué de presse relayé par BFMTV. Le “chef des stars” a ainsi expliqué : “En tout état de cause et contrairement à ce qui a été affirmé de manière peu professionnelle, aucun ministre n’a participé aux repas”. Visiblement remonté, celui qui s’était associé à Pamela Anderson a aussi dénoncé “un acharnement médiatique” et un “mauvais procès”. Enfin, le quinquagénaire s’en est pris à la rédaction de M6 : “Ces journalistes intrépides s’honoreraient en reconnaissant qu’ils se sont trompés”. Si Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy restent présumés innocents, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a demandé l’ouverture d’une enquête administrative pour “mise en danger de la vie d’autrui” et “travail dissimulé”.

Source: Lire L’Article Complet