Célébrités

Daniel Balavoine : retour sur son histoire « magnifique et tragique » avec Catherine Ferry

Entre 1974 et 1977, Daniel Balavoine a partagé la vie de Catherine Ferry. Celle-ci revient avec émotion sur leur histoire d’amour parfois compliquée dans le livre Daniel Balavoine, un homme vrai de François Alquier.

En 1971, Daniel Balavoine n’est pas encore l’immense chanteur que l’on connait. Il n’a pas trouvé sa voix, ni sa voie, mais déjà, il passe ses journées à chanter. Il y a une femme qui a assisté à ses débuts, une femme qu’il a tant aimé : Catherine Ferry. Cette année-là, cette jolie blonde est venue le voir jouer dans un club parisien alors qu’il faisait partie du groupe Présence et ils ont commencé à se fréquenter. Pour elle, celui qui est décédé en janvier 1986 quitte sa petite-amie polonaise et c’est bien évidemment la musique qui sera le fil rouge de leur relation.

Alors que Catherine Ferry se lance dans la musique sur les conseils de son premier mari, Daniel Balavoine s’impose comme son mentor. Nous sommes alors en 1974. Comme on l’apprend dans le livre Daniel Balavoine, un homme vrai de François Alquier, aux éditions Pygmalion, à paraître ce mercredi 11 novembre, leur histoire d’amour a débuté sur un fond de travail, mais avec une passion perceptible. Ils jouent ensemble, ils habitent ensemble, ils font face ensemble. En effet, la carrière du chanteur ne parvient pas à décoller tandis que celle de Catherine explose de façon inattendue.

En 1975, le premier album de Daniel Balavoine, De vous à elle en passant par moi, sort mais ne rencontre pas son public. Un an plus tard, Catherine Ferry est envoyée à l’Eurovision. Elle représente la France avec le titre 1,2,3. Cette proposition fait suite au succès surprise du Julia, mon coeur, sorti peu après l’album de Daniel Balavoine. Plutôt que de la jalouser, il l’aide et veut qu’elle chante les meilleures chansons.

Une séparation compliquée

Dans l’ouvrage, Catherine Ferry se souvient : “Avec Daniel, c’était souvent compliqué. Il fallait que je tienne les rôles de femme, soeur et complice. Je ne parvenais plus à assumer tout cela, surtout quand j’apprenais une nouvelle infidélité.” Daniel Balavoine allait voir ailleurs, souvent, et ça revenait aux oreilles de Catherine. Comment tenir ? “Il était difficile à vivre car il était aussi colérique que jaloux“, poursuit-elle. En 1977, pourtant toujours amoureuse de lui, elle décide de le quitter. “Il me disait qu’il n’aimait pas ces filles avec lesquelles il allait, mais qu’il en avait besoin“. Une histoire d’amour de trois ans, à la fois “magnifique et tragique”.

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet