Célébrités

Daniel Auteuil : cette immense star française avec qui il regrette de n'avoir jamais tourné

Dans un entretien pour le magazine Première, Daniel Auteuil revient sur son grand regret de n’avoir jamais travaillé avec une légende du cinéma français.

Depuis l’époque des Sous-doués et autres comédies légères des années 80 qui l’ont révélé au grand public, Daniel Auteuil s’est imposé au fil des décennies comme l’un des comédiens les plus aimés des Français. A bientôt 70 ans, l’ancien compagnon d’Emmanuelle Béart n’est pas rassasié et continue de tourner dans des films ambitieux comme La belle époque, le second long-métrage derrière la caméra de Nicolas Bedos, en salles le 6 novembre prochain. A cette occasion, Daniel Auteuil a reçu le magazine Première chez lui, en Provence, pour une longue interview. Il revient notamment sur les rôles célèbres qu’il a refusés dans sa carrière, même s’il assure ne pas nourrir de regrets : “La plupart du temps, je refusais pour des questions d’emploi du temps. Comme Trois hommes et un couffin auquel je dis non parce que je tournais au même moment. Mais c’est un paradoxe : je suis presque plus célèbre pour avoir refusé Intouchables que je ne l’aurais été si je l’avais fait !”

⋙ Daniel Auteuil se confie sur sa carrière : “Ce métier, c’est ma raison de vivre”

En revanche, Daniel Auteuil confesse qu’il existe un acteur avec qui il aurait rêvé de travailler : Alain Delon. Une rencontre manquée, en partie due à la timidité du jeune Auteuil dans les années 80 : “Je l’ai croisé un soir à la première de la pièce Kean, peu de temps après la sortie de Jean de Florette. Je me souviens du regard intense qu’il avait posé sur moi. J’ai passé ma nuit à lui écrire une lettre que je n’ai pas osé lui envoyer.” Le Guépard avait pourtant pris les devants afin de provoquer une collaboration entre eux : “Je jouais aussi à ce moment-là au théâtre et, le lendemain soir, dans la loge, j’ai trouvé une lettre de lui m’expliquant qu’il voulait être le premier à me féliciter pour ce César que j’allais forcément décrocher. Il m’a proposé un film, un polar qu’il allait réaliser. Je lui ai dit non mais je le regrette aujourd’hui. Je regrette de ne pas avoir passé du temps avec lui.” Espérons qu’Alain Delon, actuellement en convalescence après son AVC en juillet dernier, ait vent de ces propos émouvants de Daniel Auteuil à son égard…

⋙ “J’ai eu une enfance de saltimbanque !” : Daniel Auteuil se confie sur ses jeunes années

Source: Lire L’Article Complet