Célébrités

Covid-19 : Jean-Pierre Pernaut pousse un coup de gueule en plein "JT"

Mardi 17 novembre 2020, Jean-Pierre Pernaut a déploré sur le plateau du JT de 13 heures de TF1, les mesures du second confinement en France “qui frisent le ridicule”.

  • Jean-Pierre Pernaut

Depuis le premier confinement imposé en mars 2020, Jean-Pierre Pernaut n’hésite pas à pousser des coups de gueule. Aux commandes du JT de 13 heures jusqu’à la fin de l’année pour sa dernière saison, le journaliste a pointé du doigt le comportement de certains Français en période de pandémie, mais aussi les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus.

En plus d’annoncer un nouveau confinement jusqu’au 1er décembre 2020 (minimum), Emmanuel Macron et Jean Castex ont maintenu la fermeture des lieux dits “non-essentiels” tels que les cinémas, les théâtres, les librairies et autres petits commerces de proximité. Une décision que déplorent ces derniers, mais aussi bon nombre d’artistes depuis le début de la pandémie. Si désormais les Français doivent se munir d’une attestation pour leurs sorties limitées, sur le Rocher monégasque il n’en est rien. Située  à l’intérieur-même des frontières de l’hexagone, une dérogation est accordée aux “clients des restaurants” alors qu’un couvre-feu a été instauré.

Jean-Pierre Pernaut déplore la situation à Monaco

Une situation “qui frise le ridicule”, selon le journaliste qui a consacré une bonne partie de son JT de 13 heures du 17 novembre 2020 à la crise que connaissent les commerçants français. “Là-bas, apparemment, il n’y a pas de Covid dans les restaurants et les commerces, qui sont ouverts. Ils n’ont jamais eu autant de clients venus de chez nous“. Voilà qui est dit !

Le 2 novembre dernier, c’est sur Twitter que le compagnon de Nathalie Marquay a regretté le comportement de certains citoyens. En direct de  l’autoroute A13, à une dizaine de kilomètres de Paris, le présentateur s’est agacé de voir autant de monde sur les routes. “J’ai entendu hier soir le Premier ministre parler de la situation grave à propos de l’évolution de l’épidémie de coronavirus. Et donc la France est confinée depuis ce matin. Bouchons habituels. Je pense que les fleuristes sont fermés, les libraires sont fermés, les magasins de jouets sont fermés… mais le reste fonctionne ! Il y a quelque chose qui cloche dans cette histoire, je ne sais pas quoi”, avait-il lancé.

Source: Lire L’Article Complet