Célébrités

Confidences de Rama Yade de retour en France après deux ans d'absence

Rama Yade avait disparu de la sphère médiatique et politique depuis deux ans, et était partie s’installer aux Etats-Unis. De retour en France, la jeune femme est célibataire et évoque sa nouvelle vision de la politique.

Ses changements de look ont été scrutés à la lettre, ses prises de parties en politique, ses interventions télévisées, ses coups de gueule, ses analyses… Rama Yade, ex secrétaire d’Etat, chargée des affaires étrangères et des droits de l’homme, puis des sports, a longtemps été une figure incontournable de la sphère politique française. Invitée régulièrement sur les plateaux télé, elle était la figure montante de la politique française. Beaucoup se retrouvaient dans ses prises de position et elle incarnait une certaine vision de la jeunesse et du féminisme… Et puis, plus rien. Celle qui était mariée à Jospeh Zimet, conseiller actuel du Président de la République, a disparu de la vie politique. En une fraction de seconde, elle a tout remis en question, comme elle l’explique à nos confrères du magazine Gala.

Alors séparée de son mari, Rama Yade s’était octroyée une petite parenthèse dans le Sud de la France. Et c’est là qu’elle a eu un véritable déclic. “Là, face au Mont Ventoux, que j’ai vu comme une allégorie de la vie politique, une sacrée montagne à gravir, j’ai conclu que l’obstacle était trop grand pour l’instant“. Il faut dire quà ce moment-là, elle avait des vélléités à entrer dans la courses aux présidentielles et n’avait pas réussi à réunir les cinq cents signatures obligatoires. Aussi, celle qui dit avoir eu “envie d’élargir [ses] horizons” est partie, avec sa fille de cinq ans, s’installer à Washington. “Après dix ans de vie politique, dix ans à tout donner. J’avais besoin de prendre du recul, mieux comprendre le monde.

Une vie simple

Rama Yade a repris les bases. Elle a d’abord “été hébergée quelques temps par des amis” le temps d’effectuer un travail pour la Banque Mondiale avec qui elle a “prolongé” sa “collaboration” afin de mettre en lumière les questions de capital humain en Afrique. Mais elle découvre surtout comment fonctionne la vie aux Etats-Unis. “Il y a le monde des expatriés autour du lycée Français, rythmé par des compétitions parentales pour le plus beau repas international, les événements culturels organisés par les ambassades, le monde politique US autour des lobbies, des multinationales, et bien sûr la Maison blanche… J’ai beaucoup appris à naviguer entre ces mondes“. Aujourd’hui, elle est de retour en France et réapprend à jouir d’une vie plus simple. “Dans cette nouvelle vie, loin de la politique, j’ai retrouvé une certaine maîtrise du temps.[…] Je ne cherche pas à remonter sur le ring politique. Je vis au jour le jour“.

Source: Lire L’Article Complet