Célébrités

Claude Chirac : les derniers instants de Jacques, l’impossible "papa", l’été de Bernadette, la maladie…

Un an après le décès de son père Jacques Chirac, sa fille Claude a pris la parole pour une interview intime à "BFMTV". Elle a donné des nouvelles de sa mère, dévoilé ses choix et ses souvenirs d’enfance marqués par une relation familiale hors du commun.

Claude Chirac, auprès de son père jusqu’à son dernier souffle

Claude Chirac a été très présente pour son père lors des dernières années de sa vie. A 57 ans, la maman de Martin a décidé de mettre le frein sur sa carrière pour rester au chevet de Jacques Chirac.

Vous êtes élevé par vos parents, ils vous portent quand vous êtes enfant, puis un jour, la roue tourne dans l’autre sens et vous devenez en quelque sorte le parent de vos parents. Des gens peuvent le faire, d’autres pas, certains ne veulent pas. Moi, j’ai considéré à ce moment là de ma vie que c’était mon devoir et, honnêtement aujourd’hui, je pense qu’au fond c’était infiniment plus important que d’assouvir quelques ambitions, quelques envies.“, a-t-elle expliqué au micro de BFMTV.

Un choix qu’elle n’aurait pas pu prendre sans le soutien de son époux, Frédéric Salat-Baroux. “J’ai pu le faire grâce à mon mari qui a accepté. J’ai eu ce privilège grâce à lui de pouvoir décider d’arrêter de travailler. J’ai fait ce choix, mais grâce à mon mari, pour qui c’était un choix très lourd de conséquences”, a assuré Claude Chirac..

  • Jacques et Bernadette Chirac : l'autre histoire…

    Le couple Chirac a tout vécu : trahisons, ambitions assouvies et déçues, gloire, romance… Une histoire digne d'un scénario de cinéma hollywoodien. Retour sur six décennies d'un mariage passionné, politique, atypique.

Jacques et Bernie : Claude n’a jamais appelé son père “papa”

La seconde fille de Jacques et Bernadette Chirac a développé une relation fusionnelle avec ses parents.

Devenue collaboratrice en prenant les fonctions de conseillère de communication pour son père, elle a raconté pourquoi elle n’avait jamais appelé l’ancien chef de l’Etat “papa”

Je n’aurais pas pu travailler à ses côtés toutes ces années si il n’y avait pas eu une séparation totale entre la relation familiale et privée, et le fait professionnel.”, a-t-elle affirmé à BFMTV.

Pas d’exception pour son fils Martin, 24 ans, qu’elle a eu avec Thierry Rey. “Martin l’appelle “Jacques” aussi, c’est mieux que “pépé”, et il appelle sa grand-mère “Bernie”, a révélé la Présidente de la Fondation Chirac.

La maladie de sa sœur Laurence

Claude Chirac est également revenue sur la fragilité de sa sœur ainée Laurence, atteinte d’anorexie mentale et décédée d’un malaise cardiaque en avril 2016 à l’âge de 58 ans. “Quand des parents ont un très lourd problème de santé avec l’un de leurs enfants, ça construit une relation familiale très particulière, qui n’aurait sans doute pas du tout été la même si Laurence était restée en bonne santé, c’est certain”, a-t-elle confié,

Avant d’ajouter : “Ils me disaient que j’étais la clé de voûte de la famille, ce qui n’était pas facile, c’est lourd à porter, surtout quand on est jeune”…

  • Jacques Chirac et ses filles : ses batailles et les drames de sa vie 

    Si Jacques Chirac a atteint les sommets de la sphère politique, sa vie familiale a été plus dramatique. L'ancien chef d'État, décédé le 26 septembre 2019 à 86 ans, a été éprouvé par la mort de son aînée Laurence et le mépris de sa fille d'adoption Anh-Dao Traxel, qui a pris ses distances avec lui.

Elevée essentiellement par Bernadette Chirac alors que Jacques Chirac se consacrait au monde politique, la cadette de la fratrie a évoqué son enfance, loin des projecteurs. 

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

“C’était vraiment deux univers absolument séparés, mais il fait dire que ça correspondait là aussi à des choses très profondes chez mes parents. Quand on étaient petites Laurence et moi, on a été élevées complètement en marge de leur vie politique et professionnelle. On a eu une enfance tout à fait normale. On savait à peine qu’on avait un père, puis ensuite une mère, qui occupaient des fonctions publiques”, s’est-elle souvenue.

Source: Lire L’Article Complet