Célébrités

Cindy Lopes : en photo chez Pierre-Jean Chalençon, l’ex-candidate de Secret Story s’explique

Au cœur de la polémique sur les dîners clandestins, Pierre-Jean Chalençon assure que les portes de son Palais Vivienne sont closes depuis « 15 mois ». Mais Cindy Lopes de Secret Story 3 a prouvé le contraire avec une photo. En colère, elle revient sur ce cliché.

Pierre-Jean Chalençon

Cindy Lopes

Pierre-Jean Chalençon a-t-il organisé des dîners et des déjeuners clandestins au Palais Vivienne ? Bien que de nombreuses photos, vidéos et publications sur les réseaux sociaux le prouvent, l’ancien acheteur d’Affaire conclue continue de démentir fermement. S’il a tout récemment admis l’existence d’une soirée, il nie tout le reste : « Ça fait 15 mois que le Palais Vivienne est fermé », a-t-il assuré sur BFMTV ce mardi 6 avril. Mais cette version a été malmenée par une publication de Cindy Lopes sur Facebook : la star de la troisième saison de Secret Story avait pris la pose en février dernier dans l’hôtel particulier de la rue Vivienne. Sur les clichés, on peut la voir avec plusieurs amis dont Pierre-Jean Chalençon et Jean-Barthélémy Bokassa. Ces photos ont suscité une vive indignation. En grande partie parce qu’elles montrent que le collectionneur a menti, mais aussi parce que Jean-Barthélémy Bokassa est… le petit-fils du dictateur Jean-Bedel Bokassa, qui s’était autoproclamé empereur de Centrafrique en 1976.

Cindy Lopes s’énerve face aux critiques

Surnommé l’ogre de Bangui pour des soupçons (jamais confirmés) de cannibalisme, ce chef d’Etat qui se prenait parfois pour Napoléon avait été renversé par une intervention militaire française en 1979. Il avait ensuite trouvé refuge dans les Yvelines, dans son château d’Hardricourt. Ses 17 épouses lui ont donné 54 enfants et bon nombre de petits-enfants, dont Jean-Barthélémy Bokassa. Passionné de Napoléon comme son grand-père, il s’entend assez logiquement très bien avec Pierre-Jean Chalençon, qu’il appelle d’ailleurs son « ami Pierre-Jean » dans un post Facebook du 17 février. Cindy Lopes, prise à partie pour sa proximité avec un petit-fils de dictateur et une personne suspectée d’organiser des repas clandestins, a explosé ce mercredi 7 avril sur Facebook.

« En France c’est bien vu de se montrer avec un rappeur délinquant qui roule en belle bagnole payé avec l’argent de la drogue mais par contre un type qui s’est fait sa fortune par son travail c’est mal ! Ensuite, on va condamner quelqu’un pour les agissements d’un de ses parents, alors qu’en France il y a pas mal de corrompus, s’est-elle agacée. Le problème c’est que les gens ont perdu tout discernement, vous irez donc voter avec du brouillard plein la tête… » Concernant son apéritif au Palais Vivienne, Cindy Lopes s’est défendue : « Je suis allée prendre un verre avant 18h chez quelqu’un, on était moins de 6… Rien d’illégal. Mais si c’était dans un 2 pièces, le petit peuple de mouton aurait fermé sa gueule ! Je soutiens mes amis et ne tourne pas ma veste. » Ses mots ont touché Pierre-Jean Chalençon, qui a partagé son coup de gueule sur Instagram. Un soutien, ça fait toujours du bien.

En France c'est bien vue de se montrer avec un rapeur délinquant qui roule en belle bagnole payé avec l'argent de la…

Source: Lire L’Article Complet