Célébrités

Christophe Maé : pourquoi son concert avec Johnny Hallyday est un mauvais souvenir

Au tout début de sa carrière, Christophe Maé a eu le privilège de faire les premières parties de certains des concerts de l’illustre Johnny Hallyday. Un baptême du feu déstabilisant pour le chanteur un brin intimité par le rockeur et ses fans comme il s’en est souvenu mercredi 13 janvier 2021 sur Europe 1.

  • Christophe Maé
  • Johnny Hallyday

Voilà de quoi propulser une carrière ! Christophe Maé était l’invité mercredi 13 janvier 2021 d’Anne Roumanoff dans son émission Ça fait du bien sur Europe 1. L’occasion pour l’artiste de 45 ans d’avoir une petite pensée pour Johnny Hallyday, décédé le 5 décembre 2017, à qui il doit beaucoup. En effet, Christophe Maé avait été repéré par le rockeur qui l’avait choisi il y a une dizaine d’années pour faire les premières parties de ses concerts pour son Tour 66.Laeticia et Johnny sont venus me voir au Zénith de Paris, il y a une dizaine d’années. Mon album venait de prendre et à la sortie du concert, il vient me voir, il m’attrape par le cou et il me dit : “Je pars sur la route, dans pas longtemps. Si ça te dit, je t’emmène avec moi et tu fais mes premières parties…””, se souvenait Christophe Maé lors d’un entretien accordé à Midi-Libre, mis en ligne le 26 juin 2018. Un vrai baptême du feu pour Christophe Martichon de son vrai nom. Lors du premier concert, il n’en menait pas large face à l’illustre interprète d’Allumer le feu. Il en garde un souvenir mitigé. “Yannick Noah m’avait prévenu que ce n’était pas un exercice facile”, a-t-il révélé sur Europe 1.

D’une part, Johnny Hallyday, véritable showman, ne laissait pas vraiment de place à Christophe Maé pour briller. Il “vivait pour la scène et (…) prenait vie sur scène”, poursuit l’époux de Nadège Sarron. Pour autant, Johnny Hallyday avait reconnu en lui tout son potentiel. Mieux encore : il l’appréciait. “C’était très sympa à vivre parce qu’il m’avait à la bonne. Et, ça, c’était cool”, s’enthousiasme Christophe Maé. Et pour cause, Christophe Maé avait écrit pour Johnny Hallyday le titre Étreintes fatales que l’on peut découvrir dans l’album Ça ne finira jamais, sorti en 2008. Néanmoins, le jeune chanteur de l’époque est intimidé par Johnny Hallyday, qu’il n’ose pas déranger en tapant à la porte de sa loge lors du premier concert auquel il participe.

“C’était terrible à vivre”

C’est l’idole des jeunes lui-même qui a dû se rendre dans la loge de son jeune poulain. Tous deux échangeront alors une cigarette. L’occasion de briser la glace… et pour Johnny Hallyday de demander une faveur à Christophe Maé. “Tous les soirs, tu fais la première partie et ensuite tu viens me voir dans ma loge pour me donner la température du public”. Le chanteur s’exécutera. Il devait se produire, le premier soir, devant plus de 80 000 spectateurs au Stade de France. Il se souvient alors de la réaction des sosies de Johnny Hallyday, interloqués par sa voix bien différente de celle du Taulier. “J’ai débarqué avec mes petites chansons, On s’attache, etc. Le public de Johnny est là, avec aux premiers rangs les sosies de Johnny qui me regardent de travers (…) Et là, franchement, je n’ai pas passé un très bon moment. C’était terrible à vivre.” Une expérience qui aura pourtant fait décoller sa carrière en un rien de temps.

Source: Lire L’Article Complet