Célébrités

Charlene de Monaco incapable de donner un héritier à Albert ? Ces attaques qui l'ont détruite

Parmi toutes les attaques injustes dont elle a été victime, l’une a particulièrement meurtri Charlene de Monaco. Celle de ne pas être fertile.

Discrète, chic, élégante, et toujours digne, Charlene de Monaco en a avalé des vertes et des pas mûres depuis le début des années 2000, lorsque sa route a croisé celle du prince Albert II de Monaco. Entre rumeurs innommables et commérages blessants, Charlene de Monaco a toujours fait profil bas, se sortant grandi de toutes ces méchancetés. Mais si une attaque n’est pas passée, c’est bien celle qui la disait avec insistance incapable de donner un héritier au prince du Rocher.

Dans un long article qui lui est consacré dans les pages de Paris-Match, actuellement en kiosque, l’hebdomadaire revient sur cette blessure encore à vive, que l’ancienne nageuse sud-africaine aura bien du mal à pardonner. On lit ainsi : “Parmi les multiples épreuves imposées par la vie sous les projecteurs, celle de la fertilité, jalonnée par les médisances sur son incapacité à donner un héritier au prince, sera pour Charlene, comme pour Grace de Monaco, la plus douloureuse. Puis, l’arrivée des jumeaux Jacques et Gabriella a fait taire les mauvaises langues. Mais le mal était fait.

Même si sa gentillesse la pousse à trouver des excuses à ces attaques, déclarant récemment dans les pages de Tatler : “Au début, les gens que je rencontrais à Monaco ne comprenais ni ma mentalité ni mon humour de Sud-Africaine. J’ai été confrontée à la jalousie. Il fallait s’y attendre…”, pas sûr qu’en ce qui concerne ce point précis, elle passe si facilement l’éponge, malgré toute sa bonne volonté. Il faut dire que la jolie blonde a aussi un caractère bien trempé, elle qui prévenait récemment ses futurs détracteurs par un piquant : “Je suis peut-être une ‘petite paysanne” sud-africaine, mais je sais voir à travers les gens.” Une poigne de fer, dans un gant de velours.

Source: Lire L’Article Complet