Célébrités

Bernard Montiel : ces douloureuses épreuves personnelles vécues pendant son éviction de TF1

Bernard Montiel s’est confié sur les douloureuses épreuves qu’il a traversées pendant son éviction de TF1 et ce n’est pas réjouissant.

Si Bernard Montiel est aujourd’hui l’acolyte de Cyril Hanouna sur C8, le chroniqueur était auparavant sur la première chaîne. En effet, de 1987 à 2003, l’homme a exercé en tant que journaliste mais s’est fait remercié après avoir dit tout ce qu’il pensait de la chaîne dans l’émission de Jean-Marc Morandini. Invité dans la nouvelle émission de Non Stop People animée par Evelyne Thomas, Bernard Montiel est d’ailleurs revenu sur cette douloureuse période. "C’était terrible. Je ne regrette pas" a-t-il confié. Puis, il a ajouté : "Je vais vous dire une chose que je n’ai jamais dite. C’était une année terrible pour moi. C’était la perte de mon père, je n’en ai jamais parlé, c’était la perte de mon chien. Ça a été une année très violente pour moi".

Dans la suite de son entretien avec l’ancienne présentatrice de C’est mon choix, Bernard Montiel s’est expliqué sur les raisons de sa brouille avec TF1. "Je faisais ‘Vidéo Gag’, ça faisait 17 ans. C’est moi qui avais amené l’idée (…) Je voulais autre chose. Je leur ai proposé un magazine cinéma sur LCI (…) Ils m’ont trimballé. Et mon projet – que j’avais déposé – a été donné à quelqu’un d’autre" a-t-il conclu. C’est donc un amas de circonstances qui ont poussé Bernard Montiel a bout et qui l’ont fait sortir de sa zone de confort. Quoi qu’il en soit, l’animateur de radio et de télévision a remonté la pente.

Bernard Montiel sur TF1 : "Je gagnais 50 000 euros pour deux jours de tournage"

A noter qu’en avril 2019, Bernard Montiel s’était déjà confié sur ses années passées à TF1. "Je gagnais 50 000 euros pour deux jours de tournage et huit émissions mises en boîte d’affilée" avail-il révélé. "J’étais terriblement malheureux. J’aspirais à présenter d’autres émissions. TF1 me menait en bateau (…)  Il fallait que ça sorte." avait-il conclu.

Source: Lire L’Article Complet