Célébrités

Attestations, dérogations, contrôles: le couvre-feu, mode d'emploi

Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’un couvre-feu, à compter du samedi 17 octobre, de 21h à 6h. Jean Castex en a détaillé les modalités pratiques dans une conférence de presse, accompagné des ministres de la Santé, de l’Intérieur, de l’Economie, et du Travail.

  • Emmanuel Macron

Après la théorie, la pratique. Suite à l’annonce d’Emmanuel Macron d’instaurer un couvre-feu, à compter du 17 octobre, de 21h à 6h, pour au moins quatre semaines, de nombreuses questions concrètes se posent. Face aux diverses interrogations, le chef du gouvernement et plusieurs ministres ont fait le service après-vente, détaillant la mise en oeuvre concrète du couvre-feu. Jean Castex a d’abord précisé la durée du couvre-feu dans les huit métropoles concernées. D’une durée de quatre semaines, en vertu de l’état d’urgence sanitaire, le couvre-feu sera prolongé jusqu’à fin novembre, après un vote au Parlement.

Achat de médicaments, travail de nuit, train, avion…, quelles exceptions?

La règle a été rappelée: ” à 21 heures, chacun devra être chez soi”, a martelé le Premier ministre. Sauf exception, tous les lieux recevant du public seront fermés. Les déplacements autorisés sont rares et précis: achats de médicaments à la pharmacie de garde, déplacement à l’hôpital en cas de maladie ou d’urgence, travail de nuit ou horaires de travail ne permettant pas de respecter la règle, train ou avion arrivant ou partant après 21 heures – sous réserve de pouvoir présenter son titre de transport -, visite d’un proche dépendant, et sortie d’un animal de compagnie. Dans toutes ces situations, il faudra se munir d’une attestation dérogatoire obligatoire, valable une heure, à rédiger sur papier libre ou à télécharger sur gouvernement.fr. Pour tout renseignement, un numéro vert est mis en place, le 0800 130 000. En outre, plusieurs types d’établissements ne sont pas concernés par le couvre-feu: les établissements de santé, médico-sociaux, les hôtels, les restaurants effectuant de la livraison à domicile, des services publics, tels les commissariats.

Nouvelles interdictions sur tout le territoire

Le Premier ministre a également annoncé plusieurs dispositions qui concernent tout l’ensemble du territoire, en zone d’alerte ou pas. Ainsi, toutes les fêtes privées – mariages, soirées étudiantes – dans des salles privatives sont interdites. Tous les restaurants du territoire doivent continuer d’appliquer le protocole sanitaire ( 6 personnes par table maximum, renseignement de fiches clients).

12 000 policiers et gendarmes spécialement mobilisés

Pour contrôler le respect de ces mesures auprès des particuliers et des entreprises concernées, des renforts de policiers et gendarmes vont être mobilisés. Le non respect du couvre-feu est passible d’une amende de 135 euros. En outre, au bout de trois manquements, le contrevenant risque 6 mois de prison et 3750 euros d’amende.

A lire aussi : Annonce du couvre-feu : l’attitude d’Anne-Sophie Lapix pendant l’interview fait réagir

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet